Dossier Elections 2018

, par Autres Brésils

Dimanche 7 octobre 2018, se tiennent au Brésil des élections générales. Outre l’élection présidentielle, les brésilien.ne.s sont appelés à voter pour élire les sénateurs et ainsi que les gouverneurs des États et les députés fédéraux. Le second tour aura lieu le dimanche 28 octobre 2014.

Pour mieux comprendre les différents enjeux des élections, l’association Autres Brésils vous propose une sélection d’articles, d’entretiens, d’analyses et d’événements, pour décrypter le contexte dans lequel s’inscrira le 1er tour des élections, ce dimanche. Retrouvez ci-dessous des articles et des analyses produits par l’équipe d’Autres Brésils, ainsi que les traductions des principaux médias brésiliens.

Traversé par une crise profonde, le Brésil connaît les élections présidentielles les plus tourmentées depuis la fin de la dictature militaire en 1985. Les enjeux économiques, politiques et sociaux de ces élections sont nombreux et souvent complexes : relance de la croissance économique et diminution du chômage ; rôle de l’État et transparence des institutions ; droits des femmes, des populations noires, des peuples autochtones et populations LGBTI ; orientation de la politique étrangère, poids de la religion, persistance des inégalités sociales … Déçus par le tournant autoritaire et anti-populaire entamés depuis le coup d’État de 2016, lassés de promesses non tenues, les Brésilien.ne.s ont certes envie de changements structurels, mais vers quelle(s) direction(s) ?

Même si le résultat du scrutin demeure incertain à une semaine du premier tour, le candidat de gauche Fernando Haddad et sa colistière Manuela D’avila pourraient affronter celui de l’extrême-droite, Jair Bolsonaro, au second tour de l’élection présidentielle brésilienne, selon le scénario le plus probable. Premiers dans les sondages, les deux candidats sont également ceux qui récoltent le plus de rejet de la part de l’électorat si l’on croit aux sondages qui se multiplient ces derniers jours.

Rien n’est joué : la montée du "vote utile" semble se profiler, alors que le candidat néolibéral, Geraldo Alckmin, soutenu par une partie du secteur financier, ou encore l’aspirant de centre-gauche Ciro Gomes, tentent de rattraper leur retard avant le premier tour.

CONTRIBUTIONS DE L’ÉQUIPE

Bref aperçu sur le positionnement politique des candidat.e.s à l’élection présidentielle
par PolitiQuem, Autres Brésils

A moins d’une semaine du premier tour des élections présidentielles au Brésil, l’association Autres Brésils s’associe au projet PolitiQuem pour vous livrer une information vérifiée sur le positionnement politique des principaux et principales candidat.e.s au scrutin du 7 octobre.

Brésil : vers un duel entre gauche et extrême-droite à la présidentielle ?
par Basta !, Erika Campelo, Glauber Sezerino

Le candidat de gauche Fernando Haddad et sa colistière Manuela D’avila pourraient affronter celui de l’extrême-droite, Jair Bolsonaro, au second tour de l’élection présidentielle brésilienne, selon le scénario le plus probable. Un duel inédit au Brésil, alors que le candidat néolibéral, soutenu par une partie du secteur financier, tente de rattraper son retard avant le premier tour qui se déroule le 7 octobre. Décryptage.

L’Éducation est en jeu au Brésil : une conversation avec Luis Felipe Miguel
par Luc Duffles Aldon

Cet entretien avec Luis Felipe Miguel, conduit par Luc Duffles Aldon, est le premier d’une série proposée par l’association Autres Brésils pour décoder l’actualité politique brésilienne et apporter d’autres perspectives sur l’état de la démocratie et des droits humains dans ce pays.

Après le coup d’État, un scrutin à couteaux tirés
par Autres Brésils

Dans cet article, l’association Autres Brésils se solidarise avec les militant.e.s, défenseur.e.s des droits humains, notamment celles et ceux qui se présentent aux différents scrutins électoraux, et dénonce fermement la violence croissante envers tou.te.s les acteurs et actrices politiques.

Autres Brésils dénonce également les propos du commandant des forces armées brésilienne dans un interview au journal Estadão, associant les “avis” émis par le Comité des droits humains des Nations Unies à une "tentative d’atteinte à la souveraineté nationale".

Amérique du Sud : La fin d’un cycle ?
par Glauber Sezerino (org)

Sortis des dictatures et régimes autoritaires qui les ont profondément marqués entre les années 1960 et 1980, un grand nombre de pays d’Amérique du Sud a vu se dessiner des processus de démocratisation basés sur des politiques souvent décrites comme de droite. Définies par un fort désengagement de l’État, les expériences menées par Carlos Menem en Argentine, Alberto Fujimori au Pérou, ou encore successivement par Fernando Collor de Mello et Fernando Henrique Cardoso au Brésil, se sont caractérisées par leur influence néolibérale.

TRADUCTIONS D’AUTRES BRÉSILS

L’émergence d’une gauche indigène contre le fascisme
par Carta Capital

S’il est effrayant « de voir le monstre émerger du lac », il est également beau de voir, dans le même État où Chico Mendes a été assassiné, il y a 30 ans, apparaître des candidatures comme celle de Francisco Piyãko, dirigeant du peuple Ashaninka. Bira Nixiwaka, qui est avec Piyãko et de nombreux autres caciques et leaders seringueiros dans l’État de l’Acre, a donné un bref entretien téléphonique au sujet des préoccupations actuelles concernant ces élections.

Une issue pour le Brésil
par João Pedro Stedile, coordinateur national du Mouvement Sans Terre

Le Brésil traverse une grave crise économique, politique, sociale et environnementale. De nombreux facteurs y ont contribué, notamment la subordination de notre économie au capital financier et international, qui extorque toute la société.

Les gagnants du débat sont les éleveurs de faux profils
par Leonardo Sakamoto

Dans le confort de sa bulle idéologique, on est sûr que son candidat a gagné le débat télévisé pour les présidentielles, le jeudi 9 août, sur TV Bandeirantes. Mais s’il y a un gagnant dans ce débat, c’est le propriétaire de n’importe quelle entreprise « community management » qui loue ses fermes de faux profils et de robots à des candidats pour influencer l’opinion des électeurs sur les réseaux sociaux.

« Effet Marielle » : les femmes noires s’engagent en politique sur les traces de la conseillère municipale
par Giorgia Cavicchioli

L’assassinat de Marielle Franco a réveillé chez les femmes jeunes, noires et vivant en périphérie le désir de lutter et de maintenir l’héritage de la conseillère municipale par le biais d’actes de candidature.

A LIRE AILLEURS

Black & Black, un réseau social pour mobiliser la population noire
par AFP

Le lancement officiel du réseau social Black & Black n’aura lieu qu’en 2019, mais une version provisoire va être mis en ligne dès le mois d’août pour permettre aux candidats de créer leurs pages et de se présenter aux électeurs, explique Celso Athayde. Ancien enfant des rues, cet entrepreneur, activiste et producteur de rap de 55 ans est un des fondateurs de la formation politique « Frente Favela Brasil », dont une centaine de membres se présentent aux élections, sous les couleurs de partis traditionnels.

La détresse de la droite brésilienne face à la volonté populaire
par João Sette Whitaker

Comme nous l’avions avancé dans le dernier article, le génie politique de Lula, encore une fois, a parlé. Fernando Haddad, l’ancien maire de São Paulo, dont la candidature à la présidence à été lancée à la dernière minute possible, alors qu ́il devenait évident que Lula avait été éliminé de force de la campagne, reçoit d’une semaine à l’autre des millions d’intentions de vote, et explose dans tous les sondages.

Sonia Guajajara : candidate et militante autochtone
par France Culture

Première candidate à l’élection présidentielle au Brésil, Sonia Guajajara milite pour la défense de l’environnement et le droit des peuples autochtones à disposer de leurs terres face aux grands propriétaires agricoles. En quoi ce conflit nous éclaire-t-il sur le sort des minorités brésiliennes ? Quel avenir pour les peuples autochtones et les autres minorités au Brésil ? Quel avenir pour les peuples autochtones et les autres minorités au Brésil ?

Le visage de l’extrême-droite brésilienne
par Adrien Balestrini

Au Brésil, Jair Bolsonaro, celui qui se pose aujourd’hui comme la principale opposition au parti des travailleurs est aussi le candidat qui a le plus de lien dans les grandes instances bureaucratiques de l’armée dans lesquelles ses discours machistes, racistes et autoritaires semblent avoir un audimat non négligeable.

Au Brésil, comme un air de nostalgie de la dictature militaire
par France 24

Plus de trente ans après le départ de la junte, le consensus sur le fait que l’armée devrait rester en dehors de la politique a été rompu au Brésil. En cause : un mécontentement généralisé à l’encontre d’une classe politique jugée corrompue.

Fernando Haddad, le candidat de Lula, un intellectuel qui sort de l’ombre
par Mariam El Kurdi pour France Culture

Portrait de Fernando Haddad, candidat pour le Parti des travailleurs. L’ancien avocat et professeur de sciences politiques a fait sa carrière dans l’ombre de Lula. Il fait partie des cadres intellectuels du Parti des travailleurs.

Au Brésil, un million de femmes s’unissent contre le candidat d’extrême-droite
par Rachel Knaebel

Le Brésil va élire son prochain président de la République les 7 et 28 octobre prochain (premier et deuxième tour). Lula , qui a été président de 2002 à 2010, aurait été le candidat le plus populaire. Mais il est en prison, condamné en janvier à une peine de 12 ans de détention, et a été interdit de se présenter. Son dauphin, l’ancien maire de São Paulo Fernando Haddad, peine pour l’instant à dépasser les 10 % dans les sondages.

Brésil, urgent : tout faire pour empêcher la victoire de Lula et du PT
par João Sette Whitaker

Depuis l’incarcération de Lula, les événements se suivent selon le scénario très précis mis en place par la droite brésilienne, dont l’objectif, aujourd’hui plus clair que jamais, est d’empêcher l’ancien président de revenir au pouvoir.

Le Brésil en quête d’un avenir politique
par Arnaud Jouve

Miné par les crises politiques, les problèmes économiques et les scandales de corruption à répétition, le Brésil fait face à l’une des pages les plus sombres de son histoire politique à seulement quelques mois de la prochaine élection présidentielle.

Jair Bolsonaro, l’extrême droite à la conquête du Brésil
par Benjamin Rojtman-Guiraud

Jair Bolsonaro, de son nom complet Jair Messias Bolsonaro, n’est pas le plus connu des hommes politiques brésiliens mais il pourrait rapidement le devenir.

Lula, le champion de la gauche brésilienne, en prison, quelle alternative pour l’élection présidentielle à venir ?
par Rachel Knaebel

L’ancien président du Brésil, Lula, favori des sondages, a été incarcéré le 7 avril. Il doit purger une peine de 12 ans de prison pour des accusations de corruption passive et de blanchiment d’argent.

Les enjeux de l’élection brésilienne d’octobre 2018
par Franck Sadaca

La condamnation en appel de Lula, au delà des mécontentements qu’elle suscite, doit être mise en relation avec la future élection présidentielle brésilienne.

Annonces