Black & Black, un réseau social pour mobiliser la population noire

, par AFP

Cette plateforme numérique permet aussi de mettre en valeur des événements culturels et des initiatives d’entrepreneurs noirs. L’objectif, selon les créateurs, est de « connecter les demandes de la population noire du monde entier » et de « donner au peuple noir le rôle qu’il mérite ».

crédits : Mauro Pimentel/ AFP

Lancement officiel en 2019

Ce réseau social créé par Celso Athayde, PDG de Favela holding, un groupe d’entreprises qui oeuvre pour le développement des quartiers déshérites de Rio, compte plus de 100.000 usagers. Parmi eux, des personnalités de premier plan comme l’acteur Lazaro Ramos ou le rappeur MV Bill, mais aussi près de 600 candidats noirs aux élections du 7 octobre.

« Le lancement officiel n’aura lieu qu’en 2019, mais nous avons mis en ligne une version provisoire dès le mois d’août pour permettre aux candidats de créer leurs pages et de se présenter aux électeurs », explique Celso Athayde. Ancien enfant des rues, cet entrepreneur, activiste et producteur de rap de 55 ans est un des fondateurs de la formation politique « Frente Favela Brasil », dont une centaine de membres se présentent aux élections, sous les couleurs de partis traditionnels.

Sous-représentation

La population brésilienne est composée à 55% de Noirs et métis, qui n’occupent que 20% des sièges de la Chambre des députés. D’après les chiffres du Tribunal supérieur électoral, seuls 46% des candidats aux élections d’octobre sont noirs. Dans le marché du travail, seuls 5% occupent des postes de cadre. « Les Noirs ne sont pas élus parce qu’ils ne sont pas la priorité des partis », affirme le créateur du réseau social.

Lire la suite en ligne.

Voir en ligne : La 1ère

Autres articles Sur les mêmes Thématiques

Agenda Tous les événements

Aucun événement

Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse mail pour vous abonner à notre lettre d’infos.

Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre

La dernière newsletter :

>>> Rencontre avec l’écrivain et militant brésilien Frei Betto

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS