Recherche par thématique

Travail esclave

74 articles

Lettre aux évêques (1)

« Malheur à vous qui multipliez vos maisons et augmentez vos champs jusqu’à
ce qu’il ne reste plus aucun espace et que vous occuppiez tout le pays.... »

Lire l'article

Lettre aux évêques (2)

C’est dans cette guerre déclarée aux pauvres qu’a eu lieu l’expulsion de la grande ferme Rio Vermelho, dans la commune de Sapucaia,
au sud du Pará.

Lire l'article

Chaînes

Aujourd’hui, les chaînes ne sont plus des fers aux bras et aux chevilles des ouvriers asservis. Elles ont été remplacées par les jougs symboliques de la dette et de la violence, l’assujettissement par la misère, la migration, les leurres, le travail.

Lire l'article

En finir avec le salaire au rendement

En 2004, dans l’Etat de São Paulo, treize coupeurs de canne à sucre, en majorité des jeunes et des migrants, sont probablement morts d’épuisement à cause de l’excès de travail auquel ils étaient soumis. Ces travailleurs doivent couper la canne à un rythme accéléré, pendant dix ou douze heures d’affilée sous un soleil de plomb ; leur rémunération dépendant de la quantité récoltée en une journée. C’est pour lutter contre cela que le Ministère du Travail compte interdire, à partir de la récolte 2007, le « paiement par production ». Les usines devront trouver une autre forme de rémunération.

Lire l'article

Une entreprise est condamnée a payer une indemnisation historique

Le Tribunal régional du travail a condamné l’entreprise Lima Araújo Agropecuária Ltda. à payer la somme de R$ 5 millions (environ 2 millions d’euros) pour avoir réduit en esclavage 180 personnes (dont neuf adolescents et un enfant) dans des fermes du sud du Pará. Lima Araújo avait déjà été condamnée trois fois pour les mêmes motifs. Il s’agit du plus grand procès intenté pour recours au travail esclave contre une entreprise au Brésil.

Lire l'article

Suivez-nous

Newsletter

Abonnez-vous à la Newletter d’Autres Brésils !

Inscrivez vous

Entrez votre adresse mail ci-dessous pour vous abonner à notre lettre d’information.
Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre.

La dernière newsletter

>>>

[Mois des fiertés] Invitation Exposition « Tombamento »

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS