Des indigènes d’Amazonie menacés sur leurs terres depuis l’élection de Bolsonaro

Vidéo : L’élection du président brésilien a ravivé les tensions liées aux territoires indigènes.

Au Brésil, 850 000 indigènes vivent en tribu dans de vastes réserves protégées d’Amazonie. Depuis la prise de fonction du nouveau président, en janvier, ils sont en danger (titre Le Monde, 2 mars 2019). Jair Bolsonaro a en effet déclaré vouloir ouvrir ces territoires à l’exploitation agricole, forestière et minière.

Des territoires qu’il juge « surdimensionnés » pour les indigènes. Depuis début 2019, les menaces et les incursions illégales d’hommes en armes se multiplient. Leur but : s’emparer des richesses naturelles de ces réserves, qui couvrent 13 % du territoire.

Quatre articles traduits par Autres Brésils pour en savoir plus :

Photo : Maurício Monteiro : Les indigènes de Guapo’y ont peur d’être repérés par la police et d’autres hommes armés puis de souffrir de futures représailles.

Voir en ligne : Le Monde

Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse mail pour vous abonner à notre lettre d’infos.

Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre

La dernière newsletter :

>>> Invitation : Réunion stratégique pour penser les suites d’Autres Brésils en vue du contexte politique et social

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS