Observatoire de la démocratie brésilienne

Depuis le début des années 2010, le Brésil traverse une grave crise économique, sociale et politique. Les événements se sont précipités à partir du mois d’août 2016, avec la destitution de Dilma Rousseff.

Le coup d’État parlementaire a radicalisé la violence dans tous les secteurs de la société, comme en témoigne les chiffres des homicides (61 619 meurtres répertoriés en 2016, selon le rapport l’ONG Forum brésilien de sécurité publique). Parmi les victimes, de plus en plus de défenseurs des droits : paysan.ne.s dénonçant l’accaparement des terres, peuples autochtones, militant.e.s des causes noires, LGBTi, féministes…

En 2018, la campagne électorale la plus violente de l’histoire récente du Brésil vient se clôturer par l’élection d’un candidat d’extrême droite, ayant dores et déjà désigné ses boucémissaires parmi les minorités et les catégories les plus faibles de la société.

Dans ce contexte, Autres Brésils lance un projet d’Observatoire de la démocratie brésilienne, afin de :

  • Soutenir les mouvements sociaux en internationalisant leurs luttes (relayer leur discours dans la presse internationale).
  • Collecter des données précises pour comprendre et étudier les menaces qui pèsent sur les Mouvements sociaux brésiliens. Aujourd’hui, les informations disponibles autours des violences et atteintes commises à l’encontre des défenseurs des droits sont éparpillées, quand elles ne sont pas tout simplement inexistantes.

Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse mail pour vous abonner à notre lettre d’infos.

Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre

La dernière newsletter :

>>> Événement Brésil : minorités en danger

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS