Renata Souza : militarisation de la Sécurité publique au Brésil

, par Amnesty International

Depuis son élection, Jair Bolsonaro, transforme ses discours de haine, qui divisent et polarisent la société brésilienne, en mesures et politiques qui menacent les droits humains et notamment le droit à la vie des populations autochtones, des communautés afro-descendante, et plus particulièrement les jeunes hommes, les femmes et les personnes LGBT.

L’assouplissement des règles pour l’acquisition et de la possession des armes par des civils, le « paquet criminalité » et l’allègement des critères permettant d’invoquer la légitime défense pour justifier le recours à la force et aux armes à feu par la police.

Des mesures dont on ne peut que craindre l’impact alors que plus de 60.000 personnes ont été tuées en 2018 dont plus de 5.000 du fait des forces de l’ordre (données de l’ONG Fórum Brasileiro de Segurança Pública).
Depuis la prise de fonction de Jair Bolsonaro en janvier 2019 le nombre de ces homicides a augmenté de plus de 20% sur l’ensemble du territoire.
Pour parler des menaces et des enjeux de ces politiques rencontre exceptionnelle avec :

RENATA SOUZA

Féministe noire Défenseure des droits humains, journaliste, députée, elle est la première femme noire à la présidence de la Commission de défense des droits de l’homme et de la citoyenneté de l’ALERJ.

En présence de :

Erika Campelo co-présidente de Autres Brésils
Flora Mangini
du Coletiva Marielles
Geneviève Garrigos Responsable Amériques d’Amnesty International France

RENATA SOUZA est née et a grandi à Favela da Maré, dans la zone nord de Rio. Elle est impliquée dans la défense des droits de l’homme depuis plus de 12 ans, participant à des mouvements sociaux, membre du groupe des Droits de l’homme de l’Assemblée législative de l’État de Rio de Janeiro et chef de cabinet de la conseillère municipale Marielle Franco. En 2018, Renata Souza a été élue députée avec le PSOL. Elle est engagée dans la transformation réelle de la société à travers la lutte collective des femmes, des femmes noires, des favelas et des féministes pour vaincre la haine et le génocide des groupes vulnérables.

Voir en ligne : Amnesty International France

Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse mail pour vous abonner à notre lettre d’infos.

Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre

La dernière newsletter :

>>> CP - Observatoire de la démocratie brésilienne

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS