Au Brésil, un racisme cordial

, par Nicolas Bourcier

L’envers du décor est un Brésil qui a cherché pendant plus d’un siècle à effacer son passé. Refusant de solder l’héritage de la traite des Noirs. Et offrant l’image d’un pays métissé, où la couleur de peau ne compte pas, où le racisme n’existe pas, un pays dans lequel des populations d’origine indienne, européenne et africaine entretiendraient des relations cordiales. Le Monde

Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse mail pour vous abonner à notre lettre d’infos.

Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment en modifiant vos paramètres sur votre compte et à travers le lien de désinscription.

La dernière newsletter :

>>> Esclavage et Quilombos au Brésil : une histoire toujours d’actualité Rencontre autour de la sortie du livre « Quilombos. Communautés d’esclaves insoumis au Brésil ».

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS