Sortie du 2ème baromètre d’alerte de la Coalition Solidarité Brésil

 | Par Autres Brésils

Paris le 19 janvier 2021 - A 8h30 ce matin, des militant.e.s de différentes organisations membres de la Coalition Solidarité Brésil et organisations amies comme Greenpeace France se sont réuni.e.s devant l’ambassade du Brésil à Paris. A mi-mandat de la présidence de Bolsonaro, la Coalition publie son 2ème baromètre d’alerte sur la situation des droits humains et environnementaux au Brésil.


Le document réunissant 11 thématiques (violences policières, femmes, environnement, peuples autochtones…) donne un décryptage le plus complet possible de la situation brésilienne. Les conclusions du baromètre confirment que les violences, violations et inégalités ne font qu’augmenter, ciblant en particulier les populations historiquement les plus exclues. Ce baromètre se fait l’écho des cris d’alerte des mouvements sociaux, mais il est aussi le reflet d’une société civile brésilienne qui résiste, invente et se mobilise sur les territoires.
Muni.e.s de banderoles “Alerte aux violations des droits humains” et “Solidariedade com o Brasil que resiste” (Solidarité avec le Brésil qui résiste), les militant.e.s sont réuni.e.s devant l’ambassade pour remettre le baromètre aux représentant.e.s du Brésil en France.

« Avec ce baromètre, nous souhaitons alerter la France et la communauté internationale sur la terrible situation au Brésil. Le président Jair Bolsonaro et son gouvernement constituent une véritable calamité pour le pays, ses citoyen.ne.s et pour la planète. Les données que nous avons collectées montrent que tous les indicateurs sont dans le rouge. Sur le plan écologique, l’Amazonie va atteindre un point de non-retour en moins de 3 ans, sa politique la détruisant comme jamais. Sur le plan social également, les violences policières atteignent un niveau très élevé révélant une totale impunité. Dans ce contexte, la gestion de la pandémie est chaotique et Bolsonaro continue de la nier » explique Erika Campelo, co-présidente de l’association Autres Brésils, membre de la Coalition Solidarité Brésil.


À titre d’exemples :

  • Les « invasions » de territoires des communautés paysannes, traditionnelles, quilombolas et peuples autochtones ont augmenté de 1880% en 2020 par rapport à 2019.
    Le gouvernement Bolsonaro mène une politique agricole centrée sur l’agrobusiness, qui prédispose aux conflits pour la terre et porte atteinte à la vie de ceux et celles qui la protègent.
  • D’août 2019 à juillet 2020, 11.088 km2 ont été déforestés en Amazonie, le chiffre le plus élevé depuis 2008.
    La déforestation, intimement liée à l’expansion de la frontière agricole, est la manifestation par excellence de l’absence totale de préoccupation environnementale du gouvernement.
  • En 2020, 39 % des écoles publiques brésiliennes ne possèdent pas un système d’assainissement de base.
    La pandémie de la Covid-19 a révélé le cruel sous-équipement des établissements scolaires publics brésiliens et le désengagement croissant de l’État dans le secteur de l’éducation.
  • Entre janvier et octobre 2020, une attaque par jour de Bolsonaro contre la presse a été recensée.
    La presse, les professionnel.le.s de la communication et des médias, sont confronté.e.s à la violence, à la censure judiciaire et aux restrictions de leurs activités.

Retrouvez le baromètre sur : www.lebresilresiste.org ou ici en PDF

Photo de couverture : Mobilisation devant l’Ambassade du Brésil - jeudi 19 janvier 2021 à 8h30 © Victor Point

Agenda

L'équipe d'Autres Brésils est en train de préparer de nouveaux événements... restez attentifs !

Tous les événements

Suivez-nous

Newsletter

Abonnez-vous à la Newletter d’Autres Brésils !

Inscrivez vous

Entrez votre adresse mail ci-dessous pour vous abonner à notre lettre d’information.
Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre.

La dernière newsletter

>>> Dernière chance pour nous soutenir !

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS