Résistance du Samba Rock _ l’oralité et l’héritage de l’art et de la culture noirs dans le monde numérique Une Websérie de Desenrola e Não Me Enrola

 | Par Desenrola e não m’enrola

Quartier sud de São Paulo, année 2011. Telle est la toile de fond de la naissance du collectif Bons Tempos Nostalgia Black créé dans le but de diffuser la culture de la Samba Rock dans les périphéries de la ville en organisant des bals nostalgie, des cours de danse gratuits de Samba Rock et de Danses urbaines, en plus de nombreuses activités liées au mouvement Samba Rock, considéré comme art et expression noirs.

Traduction : Marie-Hélène BERNADET pour Autres Brésils
Relecture : Du DUFFLES

Le projet le plus récent du collectif est l’œuvre audiovisuelle Resistência Samba Rock, une série web de cinq épisodes, dont le premier sera diffusé ce jeudi 10 novembre sur la chaîne Youtube Bons Tempos Nostalgia Black. Chaque épisode aborde des thèmes différents comme l’Histoire de la Samba Rock [1], le contexte politique dans lequel elle est apparue et le renforcement de ce genre musical, ainsi que l’esthétique, le processus d’estime de soi et l’importance de la culture des bals pour la construction de l’identité du peuple noir. Enfin, le rôle des collectifs culturels et des artistes dans la diffusion de la culture noire et périphérique est également abordé.

L’idée de produire cette série a surgi au milieu de l’année 2020. A cette époque, le collectif s’est vu dans l’obligation de repenser ses stratégies pour rester debout en plein contexte de pandémie, et s’est efforcé de consigner l’héritage du mouvement culturel noir et périphérique dans le monde numérique et de garantir la survie des artistes indépendants qui, d’un jour à l’autre, avaient perdu leur principal moyen de subsistance.

« La série a pour objectif de documenter, par le biais de la production audiovisuelle, l’histoire vécue des danses black [2] dans la ville de São Paulo, en cherchant à recadrer sa présence et son importance politique dans la formation de la pensée et du positionnement des noires et des noirs, surtout celles et ceux venus des périphéries. En plus de « raconter des histoires » de ces temps qui furent si bons, notre intention est de montrer à quel point la culture reste vivante dans les bals traditionnels de la Zone sud de São Paulo, joués et faits pour les jeunes, y compris en formats digitaux », explique Camila Odara, productrice du collectif Bons Tempos Nostalgia Black.

Il est important de souligner que chaque épisode s’appuie sur la présence d’invités qui se sont produits sur la scène des bals black, depuis ses débuts jusqu’à nos jours. Citons par exemple : Leonardo Cordeiro (président et professeur du collectif Samba Rock Cultural), Mariana dos Santos (historienne, directrice, productrice culturelle et enseignante de samba rock dans le collectif Eu Soul Samba Rock), Levi Souza - le "Poète Fuzzil" (auteur du livre Samba Rock Diverso, de l’Académie Périphérique des Lettres), Bete Aduke (leader communautaire, directrice dans le social et professeure de Samba Rock dans l’entreprise Samba Rock Nato), Osvaldo Pereira - le "Premier DJ du Brésil" (créateur de l’orquestre invisible et pionnier de l’école DJ au Brésil), Dinho Pereira (DJ et fils de Osvaldo Pereira), Tadeu Pereira (DJ et fils de Osvaldo Pereira), Rodrigo dos Santos - "Rodstyle" (artiste polyvalent, éducateur d’art, DJ et promoteur de la culture Hip-Hop dans les périphéries de la Zone sud de São Paulo ) et Donizeth Carneiro - DJ Caio (fondateur du collectif Bons Tempos Nostalgia Black, percussionniste et disc-jockey).

Le projet bénéficie de la production de Camila Odara (membre du collectif Bons Tempos Nostalgia Black, assistante de direction et d’édition), aux côtés de Bárbara Alves (assistante de production), Larissa Estevam (assistante d’édition) et du Collectif Olhares de Guiné (captation d’image, son et édition). De plus, la série web est sponsorisée par le Secrétariat Municipal de la Culture, par le biais du programme pour la Valorisation d’Initiatives Culturelles (VAI II), dans le but de soutenir financièrement les collectifs périphériques de la ville de São Paulo.

Pour celles et ceux qui voudraient assister à un bal riche en échanges intergénérationnels pour maintenir vivante la culture de la Samba Rock et en ressentir toute la nostalgie et l’ancestralité, le prochain évènement du collectif aura lieu le 13 novembre prochain, entre 14h et 18h, au Bloco do Beco situé au niveau du numéro 2 de la rue Bento Barroso Pereira, dans le Jardim Ibirapuera.

En plus du bal avec un disc-jockey, il y aura également des cours de samba rock et un concert en direct avec le groupe Banda Poesia Samba Soul, constitué de Claudinho Miranda (voix et guitarre), Fabio Bass (basse électrique), Pikeno (percussions), Paulinho Torres (batterie), Luiz Henrique (percussions) et Elem Fernandes (voix d’accompagnement). Avec 32 ans de carrière à son actif, le groupe a lancé 6 CD et 3 DVD, apportant un mélange de groove, soul, samba rock et d’autres influences comme le jazz et la musique black.

Et le meilleur de tout est que c’est entièrement gratuit !

Voir en ligne : Websérie « Resistência Samba Rock » traz a oralidade e legado da arte e cultura pretas para o meio digital

[1Pour faire court, la samba rock apparaît dans les années 1960, en mêlant samba, bebop, jazz et soul.

[2En anglais dans le texte originel

Agenda

L'équipe d'Autres Brésils est en train de préparer de nouveaux événements... restez attentifs !

Tous les événements

Suivez-nous

Newsletter

Abonnez-vous à la Newletter d’Autres Brésils !

Inscrivez vous

Entrez votre adresse mail ci-dessous pour vous abonner à notre lettre d’information.
Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre.

La dernière newsletter

>>> Début d’année préoccupant au Brésil : démocratie en tension

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS