« Nous rentrons dans une période de crise et de transition »

 | Par Mémoire des luttes

Dans cette intervention prononcée dans le cadre de la Rencontre continentale des médias libres organisée à l’Ecole Florestan Fernandes du 20 au 22 novembre 2015 (Sao Paulo, Brésil), le dirigeant social expose sa vision de l’Amérique latine sept ans après l’éclatement de la crise financière et économique mondiale de 2008. Il détaille également les difficultés auxquelles sont confrontées les forces populaires, qu’il ne souhaite plus nommer « mouvements sociaux », et décrit la nouvelle stratégie de reconquête de la région élaborée par les Etats-Unis.

Selon lui, les forces du capital financier international ont décidé de lancer une « offensive contre les pays périphériques pour sortir de la crise ». Il s’agirait pour elles de reprendre le « contrôle des ressources naturelles (…) pour reconstituer leur capital et ainsi de sortir de la crise ».

Quels seront les atouts des forces populaires ? Et João Pedro Stedile de rappeler que dans l’histoire, « ce qui engendre la révolution, c’est l’opposition entre ceux qui produisent la richesse et ceux qui se l’accaparent ».

Lire la suite sur : Mémoire des luttes

Suivez-nous

Newsletter

Abonnez-vous à la Newletter d’Autres Brésil !

Inscrivez vous

Entrez votre adresse mail ci-dessous pour vous abonner à notre lettre d’information.
Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre.

La dernière newsletter

>>> Festival Brésil en Mouvements 2020 : bilan d’une édition exceptionnelle

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS