Michel Temer sacrifie une réserve en Amazonie

, par La Tribune de Genève

Le président brésilien a abrogé le statut de réserve naturelle de près de quatre millions d’hectares d’une réserve, qui pourront être exploités par des entreprises minières.

Michel Temer a annulé le statut de réserve naturelle de près de quatre millions d’hectares de la forêt amazonienne. Le décret, publié mercredi, met fin à cette réserve créée en 1984.

Le texte stipule néanmoins que le changement de statut « ne remet pas en cause l’application de la loi concernant la protection de la flore et des territoires autochtones ».

En avril, un document officiel du ministère des mines et de l’énergie expliquait que la dissolution de la réserve « permettrait d’exploiter le potentiel minier de la région » en l’ouvrant au privé.

Voir en ligne : Tribune de Genève

Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse mail pour vous abonner à notre lettre d’infos.

Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment en modifiant vos paramètres sur votre compte et à travers le lien de désinscription.

La dernière newsletter :

>>> Esclavage et Quilombos au Brésil : une histoire toujours d’actualité Rencontre autour de la sortie du livre « Quilombos. Communautés d’esclaves insoumis au Brésil ».

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS