Lula : « ceux qui m’accusent savent qu’ils ont menti »

, par Chantal Rayes

Mercredi, la huitième chambre de la cour d’appel de Porto Alegre décidera du sort de Luiz Inácio Lula da Silva, ancien président du Brésil et favori des sondages pour la présidentielle d’octobre (34 à 37 % des intentions de vote). La cour devra confirmer ou non la condamnation de Lula, le 12 juillet dernier, à neuf ans et demi de prison par le magistrat Sérgio Moro, chargé de l’enquête dite Lava Jato sur les détournements chez le géant national du pétrole Petrobras. Le leader de gauche serait le propriétaire d’un triplex construit par l’entreprise OAS en échange de contrats avec le groupe pétrolier. Si la sentence est confirmée, il serait légalement empêché de se présenter. A la veille de son procès, Lula a reçu Libération, ainsi que cinq autres journaux étrangers (le New York Times, El País, La Nación, Die Zeit et le Guardian), au siège de l’institut qui porte son nom, à São Paulo.

Voir en ligne : Libération

Annonces