Les fibres de l’espoir : créativité et développement social en territoire quilombola

 | Par Equal Times

Nous naviguons sur les eaux claires de la Baie de tous les Saints, près de Salvador de Bahía, en direction de Praia Grande, sur l’île de Maré, un territoire qui abrite une communauté quilombola vivant essentiellement de la pêche. Avant d’arriver, deux grandes cheminées qui exhalent une épaisse fumée noire attirent l’attention des visiteurs. Sur le rivage attend une femme qui déborde d’énergie : elle s’appelle Selma Jesús de Souza et elle a 60 ans.

Par Guilherme Oliveira et Morena Pérez Joachin

Sur le chemin, Selma salue avec respect les habitants qu’elle croise. Elle se définit davantage comme « conseillère d’orientation sociale » pour sa communauté que comme leader. C’est également une pédagogue, et elle est par ailleurs étudiante en master à l’école d’infirmières de l’Université fédérale de Bahía (une première pour ce centre, qui n’avait jamais compté de femme quilombola parmi ses élèves).

Au Brésil, le terme « quilombo » se réfère à la communauté rurale d’ascendance africaine, qui vit dans des zones isolées et dont les racines remontent à l’esclavage. Le terme est associé à un passé de résistance collective face à l’oppression exercée par l’esclavage au fil des siècles. L’État brésilien a octroyé aux quilombos un statut juridique spécial en 1988, dans la perspective de garantir la propriété de la terre sur laquelle vivaient ces communautés – sans y parvenir toutefois, ce qui explique pourquoi les conflits liés au droit à la terre perdurent.


Cet article a été traduit de l’espagnol.

La proposition d’article à l’origine de ce photoreportage a obtenu une bourse de recherche journalistique sur la résilience urbaine de la part de l’Initiative régionale des villes résilientes (en espagnol ‘Iniciativa Regional de Ciudades Resilientes’). BID Lab, Resilient Cities Network et Fundación Avina ne sauraient être tenus pour responsables des concepts, opinions et autres aspects du contenu de ce document.

Voir en ligne : Les fibres de l’espoir : créativité et développement social en territoire quilombola

En couverture : Selma montre les panneaux de fibres prêts à être commercialisés.
Photo de Morena Pérez Joachin sur Equal Times

Agenda

L'équipe d'Autres Brésils est en train de préparer de nouveaux événements... restez attentifs !

Tous les événements

Suivez-nous

Newsletter

Abonnez-vous à la Newletter d’Autres Brésils !

Inscrivez vous

Entrez votre adresse mail ci-dessous pour vous abonner à notre lettre d’information.
Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre.

La dernière newsletter

>>> Appel à bénévoles : « Brésil en Mouvements 2022 »

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS