Les Indiens se mondialisent

 | Par Fernanda Levy

Les tribus d’Amazonie sont nombreuses à vendre leur production de fruits ou de plantes sauvages directement aux firmes occidentales.

Le Rouge baiser des élégantes occidentales, c’est le travail quotidien de l’Indien brésilien Biraci Yawanawa, qui vit au fin fond de la forêt amazonienne. Il est le chef de la tribu dont il porte le nom, les Yawanawa, et, depuis que celle-ci a signé un accord avec la société américaine Aveda, filiale d’Estée Lauder, Biraci ne dit que du bien de la mondialisation. Le capitalisme, c’est peut-être la jungle, mais, dans la jungle, on ne s’en plaint guère. Aveda achète à son peuple sa récolte annuelle d’urucum, un fruit colorant utilisé dans le rouge à lèvres. Environ 10 tonnes par an, payées 90 000 francs, qui sont réinvestis dans la communauté et lui ont permis de se construire une école et un dispensaire.

[...]

Voir en ligne : Les Indiens se mondialisent

Agenda

Tous les événements

Suivez-nous

Newsletter

Abonnez-vous à la Newletter d’Autres Brésil !

Inscrivez vous

Entrez votre adresse mail ci-dessous pour vous abonner à notre lettre d’information.
Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre.

La dernière newsletter

>>> [Dossier Presse] : 7 jours avant le festival de documentaire Brésil en Mouvements - 2 au 4 octobre à Paris

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS