Le rêve américain des gauches latinos

 | Par Basta !, Ivan du Roy

Les effets dévastateurs du néo-libéralisme n’ont pas étouffé les mouvements sociaux latino-américain. Au contraire, du Venezuela au Chili en passant par le Brésil, la gauche se confronte à l’épreuve du pouvoir. Arrivera-t-elle à changer la donne sur un continent où tout reste à faire en matière de redistribution des richesses ?

Ce qui se passe en Amérique Latine aurait de quoi donner des boutons aux conseillers de la CIA et faire cauchemarder les stratèges du Pentagone. Telle une longue ligne de dominos tombant, côté face rouge, l’un après l’autre, les pays d’Amérique Latine élisent des présidents de gauche. Il y a trente ans, le secrétaire d’Etat Henry Kissinger en aurait eu des sueurs froides ! Le Chili, qui vient d’élire une femme pour la première fois de son histoire, la socialiste Michelle Bachelet n’a pas cessé, depuis 1990 et la fin de la dictature de Pinochet, de voter pour des candidats issus de la « Concertacion », la coalition anti-Pinochet regroupant socialistes et démocrates chrétiens. Mais Michelle Bachelet, si elle s’inscrit dans cette continuité, est bien plus marquée à gauche que ses prédécesseurs. Fille d’un général proche de Salvador Allende emprisonné et assassiné pendant la dictature, elle s’est exilée en Allemagne de l’Est pendant que nombre de réfugiés chiliens préféraient Paris. Agnostique dans un pays très catholique, elle élève seule ses trois enfants. « C’est une vraie socialiste, éduquée avecle drapeau rouge », commente Antoine Blanca, ancien ambassadeur de France dans plusieurs pays d’Amérique du Sud et ancien secrétaire général adjoint de l’Onu. « Je pense qu’elle va pousser beaucoup plus loin les réformes à caractère social. Même si son élection n’a rien à voir avec celle de l’Unité Populaire en 1973 [1], elle peut apporter des changements constitutionnels et sociétaux importants. »

[...]

Voir en ligne : Le rêve américain des gauches latinos

[1La coalition qui a porté Salvador Allende au pouvoir. L’Unité Populaire regroupait les partis communiste, socialiste et radical.

Agenda

Tous les événements

Suivez-nous

Newsletter

Abonnez-vous à la Newletter d’Autres Brésil !

Inscrivez vous

Entrez votre adresse mail ci-dessous pour vous abonner à notre lettre d’information.
Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre.

La dernière newsletter

>>> [Dossier Presse] : 7 jours avant le festival de documentaire Brésil en Mouvements - 2 au 4 octobre à Paris

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS