Le dossier « Les financiers de la ’boiada’ » récompensée au 4e Prix Journalismo Mosca Les multinationales qui financent les politiques de l’agronégoce

 | Par De Olho nos Ruralistas

Le reportage "Les financiers de la ’boiada’ [1] : comment les multinationales de l’agrobusiness soutiennent le front transparti de l’agronégoce et parrainent le démantèlement socio-environnemental" , diffusé en juillet dernier par De Olho nos Ruralistas, a reçu l’une des deux mentions honorables du 4ème prix de journalisme Mosca [2] Livre.jor, annoncé ce mardi (15/11/2022). Les mentions ont été accordées en raison de « l’extrême pertinence des thèmes », selon les organisateurs.

Traduction de Roger Guilloux pour Autres Brésils
Relecture : Du Duffles

Quatorze rapports avaient été retenus pour la finale du prix. La première place est revenue à une série de reportages de Juliana Dal Piva et Thiago Herdy [3], pour UOL, sur le montant des biens immobiliers achetés en liquide par le clan Bolsonaro. Les reportages qui ont remporté la deuxième et la troisième place et une autre mention honorable ont été publiés par la Folha de São Paulo et UOL .

L’Observatoire avait deux reportages parmi les finalistes. L’autre, à proprement parler, était une série. En effet, le Dossier Bolsonaro a été à l’origine d’une série de reportages sur le gouvernement actuel, il a mis l’accent sur les conflits d’intérêts et les faveurs accordées au secteur privé. Il s’agit des documents suivants :

  • O Presidente das Bananas,
  • Incra Máquina de Votos,
  • Ambiente SA,
  • As Veias Abertas
  • et Um País sobre Censura.

Le projet de Livre.jor se fonde sur « le droit fondamental du citoyen à l’information. Il englobe le droit d’informer, d’être informé et d’avoir accès à l’information ». « Nous avons pour ligne directrice que l’engagement fondamental du journaliste est la vérité des faits qu’il rapporte et que nous devons baser notre travail sur l’investigation précise des événements et leur divulgation correcte », indique Livre.jor sur son site web.

« Il est difficile d’imaginer de nombreux prix de journalisme reconnaissant la responsabilité d’un réseau d’entreprises dans la destruction des biomes et de la planète », déclare le directeur de De Olho nos Ruralistas, Alceu Luís Castilho. « Nous étions bien entourés lors de la remise des prix, avec des travaux importants produits et diffusés par la presse grand public et nous avons été heureux de montrer que la presse indépendante produit également des reportages complexes qui méritent une plus grande visibilité. »

Lire aussi, Retour sur la mission des Verts au coeur de la forêt amazonienne Du 14 au 22 juillet 2022, une délégation de 11 personnes du groupe des Verts/ALE du Parlement européen, menée par les députés européens Anna Cavazzini, Claude Gruffat et Michèle Rivasi, s’est rendue au Brésil. 

Le rapport fait connaître les entreprises qui ont eu le plus grand nombre de réunions avec les représentants du ministère de l’Agriculture

« Les financiers de la ’boiada’ » a montré que ces sociétés commerciales ont rencontré au moins 278 fois des membres de haut rang du ministère de l’Agriculture, de l’élevage et de l’approvisionnement (MAPA). À l’ordre du jour, des sujets tels que l’assouplissement des règles relatives aux pesticides, l’autorisation de tester les nouveaux produits chimiques directement sur le terrain (et non en laboratoire) et l’auto-inspection sanitaire.

Les données compilées par l’équipe de l’observatoire indiquent que Syngenta, entreprise productrice de pesticides et l’une des principales parties prenantes du Projet de loi sur les pesticides, a été, avec 81 réunions, la championne du dialogue avec le gouvernement ; elle était suivie par JBS [4], avec 75 réunions, Bayer avec 60, Basf, 26, Nestlé, 23, et Cargill, 13.

Il a également été possible d’identifier les principales entreprises qui composent la chaîne de financement de l’Institut Pensar Agro (IPA), le moteur logistique du Front parlementaire pour l’agriculture et l’élevage (FPA) et qui, ensemble, facturent plus de 1,47 milliard de R$ par an, un montant supérieur au produit intérieur brut (PIB) du Portugal et de la Finlande réunis.

Responsable de la formulation des programmes législatifs et de la définition du positionnement politique du FPA au Congrès, l’IPA reçoit des informations directes de 48 associations agroalimentaires, qui sont elles-mêmes composées de 1 078 entreprises privées et de plus de 69 000 membres individuels, notamment des producteurs de soja, de bétail, de sucre et de coton.

Le reportage a été coordonné par M. Castilho, édité par Bruno Stankevicius Bassi. Les recherches et les textes sont de Caio de Freitas Paes, Larissa Linder, Leonardo Fuhrmann et Mariana Franco Ramos. La révision a été réalisée par Luciana Buainain Jacob, l’infographie par Hugo Nicolau Barbosa de Gusmão, la conception graphique par Felipe Fogaça et l’illustration de couverture par Renato Aroeira.

Voir en ligne : Dossiê “Os Financiadores da Boiada” ganha menção honrosa no 4º Prêmio de Jornalismo Mosca

[1troupeau de bovins. Ce terme a pris une connotation toute particulière en 2020 lorsque le ministre de la transition écologique, Ricardo Salles, durant une réunion ministérielle, suggéra de profiter du fait que les médias et la population centraient leur attention sur la pandémie du Covid 19, pour faire passer en douce les demandes de l’agrobusiness en matière de déforestation et d’utilisation des pesticides. La population et les médias étaient donc qualifiés de « troupeau de bovins ».

[2Prix de journalisme créé par Livre.jor, agence de presse indépendante pratiquant un journalisme d’investigation. Le prix Mosca permet de donner une plus grande diffusion aux reportages d’investigation produits par les grands organes de presse ainsi que par les sites indépendants.

[3Pour plus d’information en français, consultez le billet sur Mediapart. 30 années d’orgies immobillières du clan Bolsonaro

[4JBS-Friboi est la principale multinationale brésilienne de l’industrie agroalimentaire, elle représente environ un quart du marché mondial du bœuf

Agenda

L'équipe d'Autres Brésils est en train de préparer de nouveaux événements... restez attentifs !

Tous les événements

Suivez-nous

Newsletter

Abonnez-vous à la Newletter d’Autres Brésils !

Inscrivez vous

Entrez votre adresse mail ci-dessous pour vous abonner à notre lettre d’information.
Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre.

La dernière newsletter

>>> Début d’année préoccupant au Brésil : démocratie en tension

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS