Femme + noire = double discrimination

, par Georges da Costa

Les discriminations au Brésil frappent en priorité les femmes noires et métisses qui occupent les emplois les plus précaires aux salaires les plus bas, selon les conclusions de trois études rendues publiques jeudi 17 novembre 2005.

Selon l’Institut de recherche économique appliquée (IPEA, public), le salaire mensuel des afro-brésiliennes est de 279 reals (126 dollars), soit la moitié de celui des afro-brésiliens (428 reals) ou des femmes blanches (554 reals) et un tiers de celui des hommes blancs (931 reais).

Le taux de chômage chez les Noirs et les Métis est le double de celui enregistré chez les Blancs (16,6% contre 8,3%). Noirs (6%) et Métis (41,4%) représentent 47,4% de la population brésilienne, soit 80 millions de personnes environ.


Annonces