Eduardo Cunha inéligible jusqu’en 2027

 | Par Le Monde

Avec la morgue des désespérés, il a prévenu, peu avant le verdict, que « celui qui assume le rôle de juge aujourd’hui doit [savoir] que demain il peut être jugé ». En dépit de ces menaces, d’ultimes recours de la dernière chance et de prières, Eduardo Cunha, ex-président de la Chambre des députés suspendu depuis mai, accusé de corruption et de blanchiment d’argent a été mis à mort politiquement, lundi 12 septembre peu avant minuit, par ses homologues aux cris de « Fora Cunha » (Dégage Cunha).

A 450 voix pour, 10 contre et 9 abstentions, les députés ont voté la cassation de celui qui fut le grand chef d’orchestre de la destitution de la présidente Dilma Rousseff, prononcé le 31 août. Inéligible jusqu’en janvier 2027, Eduardo Cunha doit redevenir un citoyen redevable devant la justice ordinaire.

Lire la suite sur : Le Monde

Agenda

L'équipe d'Autres Brésils est en train de préparer de nouveaux événements... restez attentifs !

Tous les événements

Suivez-nous

Newsletter

Abonnez-vous à la Newletter d’Autres Brésils !

Inscrivez vous

Entrez votre adresse mail ci-dessous pour vous abonner à notre lettre d’information.
Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre.

La dernière newsletter

>>> Début d’année préoccupant au Brésil : démocratie en tension

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS