Crise sanitaire. Face au coronavirus, l’Amérique latine partagée entre confinement et incrédulité

Les pays d’Amérique latine, jusqu’à présent peu touchés par la pandémie de Covid-19, s’organisent à mesure que progresse le nombre de cas sur leur sol. La fragilité de leurs systèmes de santé les rend particulièrement vulnérables face à la crise.

L’Amérique latine commence à son tour à prendre des mesures fortes face à la progression du nombre de personnes atteintes par le Covid-19.

La présence du coronavirus a été détectée “dans 22 pays de la région”, écrit El País Uruguay. Le Brésil est le pays le plus touché, avec, au 17 mars, 234 cas confirmés, devant le Chili, qui connaît 156 cas.

Nombre de pays dont la Colombie, l’Équateur, le Chili, l’Argentine, le Pérou et le Venezuela ont fermé leurs frontières. L’école est également suspendue dans plusieurs États. Au Brésil, cela s’est fait sur décision des gouvernements locaux. À Rio de Janeiro et à São Paulo, l’état d’urgence a été décrété.

Le couvre-feu est imposé dans certaines régions de Colombie et en Équateur, tandis que le Venezuela et le Pérou ont imposé “un confinement total”, annonce le journal bolivien El Deber.

À l’initiative du président chilien Sebastián Piñera, une réunion téléphonique de crise s’est tenue le 16 mars entre les dirigeants latino-américains membres de l’organisation régionale Prosul, qui regroupe le Chili, le Pérou, l’Argentine, la Colombie, l’Équateur, le Paraguay, le Guyana et le Brésil. Mais le président brésilien, Jair Bolsonaro, a refusé d’y participer, note El País Brasil.

Des infrastructures qui ne sont pas à la hauteur

“L’Amérique latine est une région très vulnérable pour affronter la pandémie”, avertissait, le 15 mars, le quotidien argentin La Nación. Les infrastructures sanitaires ne sont pas toujours préparées à des phénomènes de grande ampleur ou à protéger l’ensemble de la population, notamment les communautés rurales indiennes, “qui manquent de services de santé” et souffrent d’affections multiples, souligne El Deber.

Plusieurs pays comme le Brésil ont des “systèmes de santé ambitieux”, poursuit La Nación, mais globalement, “l’Amérique latine investit annuellement beaucoup moins sur ce plan que dans la plupart des régions du monde, avec une moyenne de 949 dollars par habitant contre 3 973 dollars en moyenne dans les pays de l’OCDE”.

[...]

Voir en ligne : Courrier International

Agenda

Tous les événements

Suivez-nous

Newsletter

Abonnez-vous à la Newletter d’Autres Brésil !

Inscrivez vous

Entrez votre adresse mail ci-dessous pour vous abonner à notre lettre d’information.
Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre.

La dernière newsletter

>>> Vidéo du gouvernement Bolsonaro :
paranoïa, violence, désespoir

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS