Acampamentos et assentamentos du MST font don de 35 tonnes d’aliments Paraná

 | Par Brasil de Fato, Vivian Fernandes

“Nous sommes reconnaissants d’être installés sur notre terre pour produire et pouvoir aujourd’hui aider les familles de la ville”, dit la coordinatrice du lieu.

Traduction : Pascale Vigier pour Autres Brésils
Relecture : Marie-Hélène Bernadet

Du nord au sud du Brésil, les travailleurs du Mouvement des Sans Terre (MST) effectuent une campagne de solidarité pour soutenir ceux qui souffrent déjà du manque de nourriture en raison de la pandémie du nouveau coronavirus.

Ce 17 avril, date à laquelle le MST a historiquement levé nos drapeaux et poings en mémoire de nos martyrs d’Eldorado de Carajas, notre lutte était différente.

Pour faire face à l’épidémie de Covid-19, les actions de la journée nationale des luttes pour la réforme agraire du MST ont été converties en actions solidaires à travers du pays.

En suivant les directives de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) et sous la devise : « Réforme agraire contre l’impunité, produire des aliments pour les zones rurales et pour les villes ! », des colons (« assentados ») et des occupants du Brésil entier ont distribué des tonnes d’aliments produits d’une manière saine afin de montrer à la population en général les résultats de la lutte pour la réforme agraire.

Vous trouverez ci-dessus les actions par état de la fédération :

Au Paraná

Plus de 35 tonnes (35000 kilos) d’aliments produits par des familles installées dans les acampamentos et les assentamentos [1] ont été distribuées dans huit villes. L’état compte 803 cas confirmés de covid-19 et 39 morts de la maladie.

Haricot, riz, lait, manioc, banane et une dizaine de variétés de graines, tubercules, fruits et légumes, ont été collectés par plus de dix communautés du MST, de toutes les régions de l’état. La majeure partie des dons est le fruit du travail d’agricultrices et d’agriculteurs qui vivent dans les acampamentos.

Haricots, riz, lait, manioc, banane, et une dizaine de variétés de graines ont été distribués par ceux qui sont installés dans les acampamentos du MST.
© Lia Biachini

"Sans l’occupation de la fazenda et la réforme agraire, ce ne serait pas possible. Sans la production de nourriture par les familles qui ont occupé la terre, ce ne serait pas possible. Nous sommes reconnaissants d’avoir la terre pour produire et pouvoir aujourd’hui aider les familles de la ville”, dit l’agricultrice Jocelda de Oliveira, qui fait partie de la coordination de l’acampamento Maila Sabrina, à Ortigueira. Cette communauté a donné 14 tonnes d’aliments à quatre propriétés urbaines de Curitiba.

Les familles occupant le Maila Sabrina luttent toujours pour que la réforme agraire soit officialisée et vivent dans l’angoisse de la menace d’expulsion. En 2019, le gouvernement de l’état a autorisé neuf restitutions de propriété. Sept familles au moins vivent dans des acampamentos du MST au Paraná, et 24 mille autres sont fixées dans 369 territoires de la réforme agraire.

Le 15 avril, l’Assemblée législative du Paraná a approuvé un Vote d’hommage au MST pour ses actions de solidarité dans l’état. “La générosité et l’humilité méritent des louanges en ces temps difficiles. Les Travailleurs Sans Terre, par leurs actes de solidarité et l’abondance de leur production alimentaire, démontrent qu’il existe de l’espoir pour une façon de vivre plus éclairée, une société juste sans exploitation”, a déclaré le député Tadeu Veneri (PT), auteur de la proposition.

Les actions à venir au Paraná

De nouvelles actions de solidarité auront lieu d’ici le 17 avril, avec des dons d’aliments pour des hôpitaux, des asiles et des communautés défavorisées. Cette date marque le massacre de Eldorado dos Carajás, qui a eu lieu 24 ans auparavant en 1996, lorsque 19 travailleurs Sans Terre ont été assassinés par la Police militaire du Pará [2].

Près de 3 tonnes de nourriture ont été délivrées, le lundi 13 suivant, à des familles autochtones des villages Kakané Porã, de Curitiba et Araçaí, de Piraquara. Le village Kakané Porã se situe dans le quartier Campo do Santana, dans la zone sud de Curitiba, et réunit 40 familles des ethnies Guarani, Xetá et Caingangue. Le village Araçaí, de Piraquara était lui-même constitué de 30 familles de l’ethnie Mbyá Guarani. Le même jour, 2 autres tonnes ont été destinées aux associations de résidents et de transporteurs des bourgs de Uberlândia, Formosa, Ferrovila, Vila Leão et Bom Jesus, dans la zone sud de la capitale.

Outre la nourriture, la Coopérative de production agricole et d’élevage Vitória (Copavi ), située dans l’assentamento du MST Santa Maria, à Paranacity (PR), a fait don de 60 litres d’alcool à 70° pour l’hôpital municipal Docteur Santiago Sagrado Begga. L’alcool sera utilisé par les professionnels de santé de la ville.

Vous appréciez notre site ? Aidez-nous à en maintenir la gratuité !
Vous appréciez nos actions ? Aidez-nous à les concrétiser !

Soutenez Autres Brésils Faire un don

Para

Les familles de la colonie agraire « #AbrilVermelho », localisée dans la municipalité de Santa Barbara, ont participé des actions de solidarité du MST au travers de la donation d’aliments aux habitants des zones périphériques de la région métropolitaine de Belém, capitale de l’état du Para. Dans l’ensemble, 800kg paniers solidaires ont été distribués. Les actions de cultiver, de cueillir et de partager les fruits de la réforme agraire sont pour les habitants de la colonie agricole d’Abril Vermelho une manière de se rappeler des compagnons de Carajas.

Sao Paulo

À Apiai, les agriculteurs et agricultrices des colonies agraires Ilda Martins et Prof. Luiz David Macedo ont donné environ 800kg d’aliments produits au travers de techniques de l’agroécologie au Centre de Référence d’Assistance Social (CRAS) de la municipalité.

Mardi dernier, le 14 avril, environ 100 familles de la municipalité ont reçu 1,5 tonne d’aliments donnés par les agriculteurs et agricultrices de Pirituba II en partenariat avec le Fonds Social de Solidarité d’Itabera.

Dans la capitale de l’état, environ deux tonnes d’aliments ont été distribuées aux habitants de la Comunidade do Moinho, dans la région centrale de Sao Paulo.

Rio Grande do Sul

Des coopératives de l’état ont donné 12 tonnes de riz biologique pour composer des paniers solidaires. Cette action, laquelle se poursuivra dans les jours à venir, est réalisée par un réseau d’entités d’assistance coordonnées par le Conseil de Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle du Rio Grande do Sul (Consea) et par le Comité « Gaucho » de réponse aux urgences et de combat à la faim. En tout, dès le début de l’isolement social, ce réseau a déjà livré presque 40 tonnes d’aliments aux habitants des villages de Porto Alegre, Viamao et Canoas.

200 tonnes d’aliments ont été distribués dans l’état du Rio Grande do Sul

Bahia

Dans une seule journée (vendredi 17 avril), 200 tonnes d’aliments ont été distribuées partout dans l’état aux institutions sociales, aux familles en situation de vulnérabilité économique et aux hôpitaux de 10 régions. Parmi ces aliments, plus de 40 variétés de nourriture, telles que fruits, racines, grains, légumes, lait, fromages et concentré de fruits.

Alagoas

Des travailleurs sans terre organisés dans les colonies agraires de l’état ont offert le matin du 17 avril 12 tonnes d’aliments issus des zones de réforme agraire. Les dons ont eu lieu dans les quartiers périphériques et dans la zone sud de Maceio, à Sertao du Alagoas et à Santana do Ipanema.

Ceara

15 tonnes d’aliments produits par des colonies de la région ont été distribuées au Ceara. Parmi les aliments : mais vert, haricots, courge, pastèque, papaye, concombre, banane, tomate, farine et 5.000 litres de lait in-natura.

Minas Gerais

Les familles des zones de colonies de la réforme agraire de Minas Gerais ont donné l’équivalent à 10,23 tonnes d’aliments agroécologiques dans l’état entier.
Espirito Santo.

En coordination avec les associations locales, églises, instituts et mouvements populaires ruraux et urbains, le MST a donné environ 120 paniers solidaires aux familles en situation de vulnérabilité.

Sergipe

Dans l’état de Sergipe, 8 tonnes d’aliments ont été données par les membres locaux du MST.

Distrito Federal

14kg de nourriture ont été distribués aux familles du Distrito Federal et des régions proches.

Solidariedade Internacional

Le secteur international a également participé des activités du 17 avril. Des actions de solidarité ont été menées par les brigades internationales :

Haïti

Au Haïti, 21 semis de plantes – en hommage aux 21 martyrs de Carajas - ont été offerts au centre de formation Tèt Kole.

Zambie

En Zambie, la brigade Samora Machel a offert 21 kits de semis au Parti socialiste national.

Voir en ligne : Em Jornada Nacional de Lutas, MST distribui 500 toneladas de alimentos saudáveis em todo país

Agenda

Tous les événements

Suivez-nous

Newsletter

Abonnez-vous à la Newletter d’Autres Brésil !

Inscrivez vous

Entrez votre adresse mail ci-dessous pour vous abonner à notre lettre d’information.
Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre.

La dernière newsletter

>>> [Dossier Presse] : 7 jours avant le festival de documentaire Brésil en Mouvements - 2 au 4 octobre à Paris

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS