MAB dénonce de nouveaux meurtres de personnes atteintes par le barrage au Pará.

Le Mouvement dénonce l’assassinat des personnes atteintes par le barrage de Tucuruí dans l’état du Pará. Parmi elles figure Dilma Ferreira Silva, de la Coordination régionale du MAB à Tucuruí.

En 2011, Dilma a participé à une audience avec la présidente de la République de l’époque, Dilma Rousseff, où elle a présenté un document appelant à une politique nationale des droits des personnes atteintes par les barrages et à une attention particulière aux femmes.

Selon des informations préliminaires, la coordinatrice du MAB au Pará a été assassiné avec son mari et sa famille.

Le MAB ne connaît toujours pas exactement le nombre de personnes assassinées et les raisons de ce crime.

Pour le MAB, l’assassinat de Dilma Silva est un autre triste moment dans l’histoire du Mouvement qui ont célébré ce jour (21/03) la Journée internationale de l’eau.

Le MAB exige des autorités qu’elles enquêtent rapidement sur ce crime et qu’elles prennent des mesures de sécurité pour les personnes atteintes par les barrages dans tout le Brésil.

Nous voulons de l’eau pour la vie, pas pour la mort.

Annonces