Les politiques du gouvernement pour l’Amazonie, tournées vers le marché

 | Par RISAL

Dans un entretien exclusif, Mauro Antônio Moraes Victor, chercheur dans la région amazonienne et membre de la Société brésilienne pour le progrès de la science (SBPC), estime que la société brésilienne ignore la situation actuelle de la forêt. « L’aggravation de la situation vient tout juste d’être mise à nue, car avec la sécheresse, la société a fini par connaître la réalité ». Pour Moraes, il n’a jamais existé de politique de préservation pour la région, où les transnationales ont toujours mis en œuvre des politiques de destruction. « C’est une politique en fonction du marché, qui vise uniquement le profit, considère l’Amazonie comme une bonne affaire, et trouve dans nos matières premières sa principale source de richesses dans la région », dit-il.

Correio Cidadania : Quels sont les problèmes actuels de l’Amazonie et leurs conséquences pour la société ?

Mauro Antônio Moraes Victor  : Commençons par la question de l’espace amazonien. Il faut savoir que cet espace a été conquis avec davantage d’intensité à partir des années 60, avec les projets militaires, qui ont été fait du haut vers le bas - des projets à caractéristiques autoritaires, dans lesquels la société brésilienne n’a pas été appelée à participer. C’est dans cette perspective que nous devons nous replacer pour comprendre comment l’Amazonie est en train d’être détruite par le capital international et transnational.

Il nous faut comprendre la genèse du phénomène, qui a commencé sous le régime militaire. Conquérir l’espace à n’importe quel prix fut le grand paradigme de la dictature militaire par rapport à l’Amazonie. Il y avait, à l’époque, une phrase célèbre : « intégrer pour ne pas livrer » (« integrar para não entregar »). Dans les années 60 et 70, toutes les puissances mondiales convoitaient les richesses de l’Amazonie.

La société brésilienne ignore le niveau actuel de la destruction de l’Amazonie. L’aggravation de la situation sur place est devenue claire pour tout le monde maintenant avec la sécheresse. Le système hydrique de l’Amazonie, un écosystème primitif, a subi une catastrophe.

Voir en ligne : Les politiques du gouvernement pour l’Amazonie, tournées vers le marché

Agenda

Tous les événements

Suivez-nous

Newsletter

Abonnez-vous à la Newletter d’Autres Brésil !

Inscrivez vous

Entrez votre adresse mail ci-dessous pour vous abonner à notre lettre d’information.
Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre.

La dernière newsletter

>>> Le festival Brésil en Mouvements commence demain !

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS