Les crimes de la dictature reconnus officiellement

 | Par Georges da Costa

Brève

Fin août 2007, le gouvernement brésilien a reconnu pour la première fois la responsabilité de l’État dans les crimes commis pendant les années de la dictature.

Un document intitulé « Le droit à la mémoire et à la vérité », fruit de 11 années de travail de la Commission spéciale sur les morts et les disparus politiques, mise en place pour enquêter sur les crimes de la dictature, a été présenté fin août.

Ce livre retrace l’histoire de plus de 400 opposants politiques victimes de la dictature militaire (1964-85).

Le gouvernement brésilien a recensé officiellement 357 victimes de la dictature, l’ONG Tortura Nunca Mais parle de 480 morts et disparus.


Agenda

Tous les événements

Suivez-nous

Newsletter

Abonnez-vous à la Newletter d’Autres Brésil !

Inscrivez vous

Entrez votre adresse mail ci-dessous pour vous abonner à notre lettre d’information.
Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre.

La dernière newsletter

>>> « Brésil en Mouvements » au cinéma pour sa 16è édition !

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS