Les crimes de la dictature reconnus officiellement

 | Par Georges da Costa

Brève

Fin août 2007, le gouvernement brésilien a reconnu pour la première fois la responsabilité de l’État dans les crimes commis pendant les années de la dictature.

Un document intitulé « Le droit à la mémoire et à la vérité », fruit de 11 années de travail de la Commission spéciale sur les morts et les disparus politiques, mise en place pour enquêter sur les crimes de la dictature, a été présenté fin août.

Ce livre retrace l’histoire de plus de 400 opposants politiques victimes de la dictature militaire (1964-85).

Le gouvernement brésilien a recensé officiellement 357 victimes de la dictature, l’ONG Tortura Nunca Mais parle de 480 morts et disparus.


Agenda

L'équipe d'Autres Brésils est en train de préparer de nouveaux événements... restez attentifs !

Tous les événements

Suivez-nous

Newsletter

Abonnez-vous à la Newletter d’Autres Brésils !

Inscrivez vous

Entrez votre adresse mail ci-dessous pour vous abonner à notre lettre d’information.
Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre.

La dernière newsletter

>>> Suivez les activités d’Autres Brésils en ce mois de novembre !

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS