Le Brésil veut investir dans l’éthanol

, par Georges da Costa

Premier producteur mondial d’éthanol, le Brésil prévoit d’investir 10 milliards de dollars dans les sept à huit prochaines années pour couvrir la demande en « pétrole vert » sur un marché, tant national qu’à l’exportation, en pleine expansion.

Avec l’envolée des prix du pétrole brut, l’industrie automobile brésilienne a relevé le défi de l’éthanol, après quelques hésitations initiales. En octobre dernier, 70% des voitures produites étaient équipées de moteurs « bi-combustible » (essence-alcool), dits « flex-fuel ». Un million de voitures utilisant indifféremment l’éthanol ou l’essence roulent déjà sur les routes du Brésil, deux ans et demi après le lancement du « flex-fuel ».

Le Brésil a par ailleurs commencé cette année à produire en série le premier avion à alcool du monde, l’Ipanema, utilisé pour la fumigation agricole, et voudrait équiper les petits avions de moteurs à éthanol.

Brève d’actualité - 12 novembre 2005

Annonces