La culture pour ceux qui en ont besoin

, par Ivana Jinkings

Par Ivana Jinkings

Une menace pèse sur l’univers du livre : la menace de l’obscurantisme. La mondialisation économique et financière accroît l’inégalité entre les riches et les pauvres et les livres n’échappent pas à cette logique. Les groupes étrangers rachètent des maisons d’édition brésiliennes et s’établissent dans le marché national avec des projets dévastateurs. Les grandes maisons d’édition brésiliennes rachètent les plus petites, élargissant ainsi leur monopole, aggravant la tendance à l’homogénéisation dans la production du savoir et contribuant à la diminution du nombre de publications littéraires. Entre temps, le pouvoir public, qui devrait jouer un rôle régulateur, reproduit les distorsions du marché lors des acquisitions de stocks pour les bibliothèques et écoles.

[...]


Lire le texte intégral :


Source : Folha de S. Paulo - 04/10/2004

Traduction : Vanessa Lopes et Pablo Gajardo pour Autres Brésils. Revue par G. da Costa.

Dans le cadre d’un partenariat entre le département de Portugais de l’Université Paul Valéry de Montpellier et l’association Autres Brésils


Annonces