La culture en mouvements dans la périphérie de Rio de Janeiro

, par Aude Torchy

De mai à septembre 2008, la grande périphérie de Rio de Janeiro, appelée Baixada Fluminense, va accueillir 4 projections-débats organisées dans le cadre d’un partenariat entre l’association brésilienne « Solidariedade França Brasil » (Solidarité France Brésil) et l’association française « Autres Brésils ». Le public composé de représentants de mouvements communautaires sera invité à réfléchir sur des thématiques qui le concerne directement à savoir l’organisation collective ou les questions urbaines.

Deux missions, un projet

Solidariedade França Brasil est basée à Rio de Janeiro. Cependant, l’association travaille aujourd’hui exclusivement en banlieue Nord, ce qu’on appelle la Baixada Fluminense. Son action consiste à soutenir des « centres d’éducation communautaires » créés par des groupes d’habitants dans des quartiers défavorisés. Ces habitants, bien que connaissant une situation de précarité économique, de marginalisation sociale et d’exclusion culturelle, se sont organisés pour faire face au manque d’infrastructures, dans des quartiers où les pouvoirs publics sont peu présents. Ainsi, Solidariedade França Brasil accompagne ces centres dans leur action éducative et de santé. Ces dernières années, l’association a aussi développé un travail qui consiste à améliorer l’accès à la culture, à travailler sur l’identité des communautés.
L’association Autres Brésils organise chaque année, depuis 2005, en France, Brésils en Mouvements, un cycle de projections-débats sur les thématiques sociales et environnementales au Brésil. L’édition 2008 s’est déroulée début juin à Paris. L’idée majeure de ce projet est de montrer et d’échanger sur des réalités brésiliennes souvent méconnues du grand public, le Brésil ayant une image lissée par des clichés populaires. En 2006, une version brésilienne du projet, Social em movimentos (Social en mouvements), s’est déroulée à Rio de Janeiro, avec la volonté de montrer que les réalités sociales françaises et brésiliennes ne sont pas si différentes. Par exemple, si la question des migrations ou des mouvements sociaux a des causes différentes en France et au Brésil, ce sont pourtant des problématiques sociales rencontrées dans ces deux pays.
Autres Brésils souhaitant faciliter l’accès des populations en situation d’exclusion urbaine à ses projections-débats et Solidariedade França Brasil accompagnant les représentants communautaires pour mieux exprimer leurs revendications, la collaboration entre les deux associations a paru intéressante. C’est ainsi que le projet des projections-débats dans la Baixada Fluminense est né.

L’inclusion urbaine par la culture

La Baixada Fluminense, région métropolitaine de l’Etat de Rio de Janeiro, est composée de 13 municipalités. On estime sa population à 3,5 millions d’habitants, ce qui correspond à 23,7% de la population totale de l’état. La région est connue pour sa concentration en pauvreté urbaine, ses déficits en infrastructures, l’absence de politiques publiques efficaces et la faible offre d’activités culturelles. Aussi, les quatre projections-débats se dérouleront dans 3 municipalités afin de faciliter l’accès au plus grand nombre. Si l’entrée est gratuite et ouverte à tous, les éducatrices et familles des centres communautaires avec lesquels Solidariedade França Brasil travaille sont spécialement conviées à assister aux évènements. Les documentaires qui seront projetés traitent de thématiques comme l’organisation collective et plus généralement l’exclusion urbaine. Le public sera invité à approfondir les thèmes centraux avec des représentants locaux du monde social, lors des débats qui suivront les projections. Ces évènements sont organisés en partenariat avec 3 structures locales : le SESC Nova Iguaçu, le Circo Baixada et le collectif Mate com Angu. Le SESC Nova Iguaçu fait parti d’un réseau de salles présent dans chaque état du Brésil et géré par les chambres de commerce. Il dispose notamment d’infrastructures culturelles. Le Circo Baixada propose des activités de cirque aux enfants les plus défavorisés de la Baixada Fluminense. C’est une association qui joue un rôle important au niveau local car elle propose régulièrement aux familles du quartier des activités culturelles. Enfin, le collectif Mate con Angu a été créé par un groupe de jeunes pour répondre au manque d’offre culturelle de la région. Une fois par mois, ils organisent des projections de films. Le projet réunit donc des partenaires avec des rôles et des missions différentes mais ils partagent une croyance commune : celle qu’un autre Brésil est possible !

A bientôt sur ce site pour des informations sur le déroulement des projections...

Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse mail pour vous abonner à notre lettre d’infos.

Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre

La dernière newsletter :

>>> CONFERENCE PUBLIQUE - Sang Autochtone : pas une goutte de plus !

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS