Droits humains : au Brésil, des progrès certains mais encore un long chemin à parcourir

, par Dalmo Dallari

Entretien avec Dalmo Dallari

Source : Adital - 20/01/2009 - IHU Unisinos

Traduction : Roger GUILLOUX pour Autres Brésils


Le juriste Dalmo Dallari est catégorique dans son analyse du traitement apporté aux droits de l’homme au Brésil : « En raison même du contexte politique, économique et social d’inégalité, il est fondamental de proclamer avec toute la vigueur possible, sans réticences ni concessions, l’universalité des droits de l’homme. » Au cours de cet entretien, Dallari analyse la 11ème Conférence des Droits humains et se penche également sur certains faits qui ont marqué les débats au tour de ce thème au Brésil. Toujours très accueillant, Dalmo Dallari a accordé un entretien à IHU On Line - par le biais de courriels - alors qu’il était en voyage en France.
Même si 2008 fut l’année de la commémoration des 60 ans de la Déclaration Universelle des Droits humains et des 20 ans de la Constitution brésilienne, pour ce juriste il reste encore « un long chemin à parcourir pour arriver à la garantie effective de l’égalité de droits pour tous. »

Dalmo Dallari a pris sa retraite après avoir enseigné le droit à l’Université de São Paulo, où en 1996, il est devenu professeur émérite de l’UNESCO occupant la chair Education pour la Paix, Droits humains, Démocratie et Tolérance. De ses travaux les plus connus, se détache le livre Elementos de Teoria Geral do Estado.


Lire l’entretien


Annonces