Capitaux en fuite

Le montant total des revenus non déclarés l’année dernière au fisc par les entreprises brésiliennes équivaut à 58% du PIB. Une partie de cet argent a été dévié vers des paradis fiscaux. L’argent maintenu officiellement à l’étranger par des individus et groupes économiques brésiliens dans des comptes et investissements divers a atteint 93 milliards de dollars fin 2004, selon des données de la Banque Centrale. On observe une augmentation de 13% par rapport à décembre 2003 et de 36% par rapport à 2001.

Source : Brasil de Fato n°141 - 15/11/05

Annonces