Brésil : un an après les émeutes du 8 janvier 2023

 | Par France Info

On évoque très souvent l’invasion du Capitole aux États-Unis et plus rarement l’insurrection sur la place des Trois pouvoirs de Brasilia, pourtant le 8 janvier 2023 a ébranlé le Brésil. Des institutions en grande partie détruites pour contester le retour à la présidence de Lula quelques jours après son investiture. La date anniversaire de ce coup de force approche et les renseignements brésiliens sont inquiets. Ils prennent notamment très au sérieux une menace publiée pendant les fêtes à l’encontre du président Lula. Une menace de mort émanant d’un faux compte, encourageant à « récolter des fonds et engager un mercenaire avec un fusil de haute précision ». Ce message a été largement relayé sur les réseaux, tout comme des contenus insultants, à caractère pornographique, ayant visé la première dame du Brésil.

Dernière source d’inquiétude, les services de renseignement ont identifié des forums de groupes d’extrême droite dont le sujet de discussion porte sur l’organisation d’actes de contestation, à l’approche de la date du 8 janvier. Étant donné les forces de sécurité mobilisées lundi prochain, il y a peu de chances pour que l’on assiste à de nouvelles attaques des institutions à Brasilia. Mais des manifestations sont attendues dans d’autres grandes villes brésiliennes.

Cette date du 8 janvier cristallise cette polarisation du débat public et de la population. Elle est devenue un fait d’armes pour les partisans de Bolsonaro qui sont parvenus à faire vaciller la démocratie brésilienne. C’est aussi un moment historique pour le reste de la population brésilienne car cette démocratie a justement su résister à ces attaques. C’est pour cette raison que Lula veut marquer le coup. Il organisera lundi une cérémonie avec plus 500 élus, chefs d’entreprise, gouverneurs, la marche de la « Démocratie inébranlable », à laquelle participera Ricardo Capelli numéro deux du ministère de la Justice. « Cette cérémonie du président Lula est destinée à consolider, à défendre la démocratie et les institutions démocratiques. C’est une célébration démocratique », explique ce dernier.

Écouter la suite sur Un monde d’avance, avec Olivier Poujade et La rédaction internationale

Voir en ligne : Brésil : un an après les émeutes du 8 janvier, la société est toujours divisée

En couverture, photo du lendemain de l’attaque contre la ’Place des Trois Pouvoirs’ crédits : Valter Campanato/Agência Brasil

Suivez-nous

Newsletter

Abonnez-vous à la Newletter d’Autres Brésils
>
Entrez votre adresse mail ci-dessous pour vous abonner à notre lettre d’information.
Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre.

La dernière newsletter

>>> En 2024, Autres Brésils reprend le projet Lutte contre les discriminations

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS