Brésil, le gâchis

 | Par Ignacio Ramonet

« Ni le Brésil ni les Brésiliens ne méritent cela », a déclaré, accablé, le président brésilien Luiz Inácio Lula da Silva. Il faisait allusion au scandale de corruption qui, depuis quatre mois, secoue son pays, et éclabousse des ministres et des dirigeants de la formation dont il est issu, le Parti des travailleurs (PT). Dévoilée avec jubilation par les grands médias, l’affaire a pris des allures de feuilleton télévisé [1]. Avec la violence d’un ouragan dévastateur, toute la scène politique s’en trouve bouleversée.

Il semble désormais avéré que l’entourage de M. Lula da Silva, et en particulier M. José Dirceu, ministre de la maison civile du président (sorte de premier ministre), avait mis sur pied un vaste système de pots-de-vin pour acheter le vote de députés des partis alliés au PT [2].). Prélevés dans une « caisse noire » alimentée par les finances publiques, quelque 10 000 euros étaient versés à chaque parlementaire corrompu... Par ailleurs, dès 2002, un mécanisme sophistiqué de détournement de fonds aurait permis de financer la campagne ayant abouti à l’élection du président Lula.

[...]

Voir en ligne : Brésil, le gâchis

[1Sous le titre « Scandale des mensualités », on en trouvera une chronologie très détaillée sur le site de l’encyclopédie libre Wikipedia

[2Parti du front libéral (PFL), Parti communiste du Brésil (PCdoB), Parti communiste brésilien (PCB), Parti populaire socialiste (PPS), Parti démocrate travailliste (PDT), Parti travailliste brésilien (PTB), Parti socialiste brésilien (PSB), Parti Vert et Parti progressiste brésilien (PPB)

Agenda

Tous les événements

Suivez-nous

Newsletter

Abonnez-vous à la Newletter d’Autres Brésil !

Inscrivez vous

Entrez votre adresse mail ci-dessous pour vous abonner à notre lettre d’information.
Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre.

La dernière newsletter

>>> Le festival Brésil en Mouvements commence demain !

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS