Au Brésil, l’équitable sur l’avenir

, par Libération

Maria s’affaire sur sa machine à coudre flambant neuve. Elle termine un dernier lot de nécessaires pour les magasins Renner, une des principales chaînes d’habillement au Brésil. Le salon de Maria, où elle a installé son atelier de couture, est sens dessus dessous. Des piles de tissus s’entassent partout. Les trousses floquées de papillons s’alignent sur le sofa. « Au total, j’en ai fait 125, plus 150 sacs », raconte fièrement cette femme de 49 ans.

Libération

Annonces