Le travail des enfants au coeur d’une étude alarmante

, par François Cardona

Au Brésil, près d’un million de jeunes mineurs travaillent souvent dans de dures conditions et dans l’illégalité. C’est le chiffre que vient de publier l’Institut brésilien de géographie et de statistiques, l’IBGE. Parmi ces mineurs, près de 190 000 enfants de moins de 13 ans, dont seul un quart reçoit un salaire...

Le Brésil autorise le travail à partir de 14 ans, mais sous certaines conditions. Notamment, via la condition d’apprenti, pour les travaux manuel. Sauf que l’immense majorité des 1,8 millions de mineurs concernés travaillent dans l’illégalité. Et ils sont d’astreinte en moyenne 25 heures par semaine. Les très jeunes victimes sont nombreuses : 30 000 enfants âgés de 5 à 9 ans ont été recensés.

Les enfants du Nordeste particulièrement touchés

La coordinatrice de l’étude de l’IBGE, Institut brésilien de géographie et de statistiques, a provoqué une controverse : elle réclame l’abolition du travail infantile - mais aussi son application stricte par les autorités, et davantage de contrôles. Pour les parents, faire travailler un enfant aujourd’hui - souvent contraints par la misère - rapporte environ 170 euros par mois, a calculé l’équipe de l’IBGE....

Voir en ligne : RFI

Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse pour vous abonner à notre lettre d’infos

La dernière newsletter :

>>> Projection « Lute como uma menina » - 29/11/17

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS