Le Brésil assume mieux sa négritude

, par Ana Luiza Zenker, Paula Laboissière

Un rapport de l’Instituto de Pesquisa Econômica Aplicada – Ipea (Institut de Recherche Economique Appliquée) souligne « le noircissement de la population brésilienne » au cours des dix dernières années. Selon l’institut, ce n’est pas que le Brésil soit en train de devenir une nation de Noirs : en fait, il est en train de s’assumer comme tel. Les gens, révèle le rapport, ont moins honte de s’identifier comme Noirs et ne se "blanchissent" plus pour se justifier socialement.

Source : Carta Maior

Traduction : Monica Sessin, traductrice pour Autres Brésils


Un rapport qui vient d’être publié par l’Instituto de Pesquisa Econômica Aplicada – Ipea (Institut de Recherche Economique Appliquée) révèle le phénomène « de noircissement de la population brésilienne" ces dix dernières années. Mais l’étude montre que ce sont les changements dans la façon de penser des personnes – et non dans les données de nature démographique –qui sont responsables de la quasi-totalité du changement. Selon l’Ipea, ce dont il s’agit, en fait, ce n’est pas que le Brésil soit en train de devenir une nation de Noirs, mais bien qu’il soit en train de s’assumer comme telle.

Selon la publication « Desigualdades Raciais, Racismo e Políticas Públicas » (Inégalités raciales, racisme et politiques publiques 120 ans après l’Abolition), jusqu’au début des années 90, la population noire a augmenté de manière “relativement lente et végétative”, par le biais d’un taux de natalité un peu plus élevé pour les Noirs et les Métisses – outre le fait que des descendants de couples de Noirs et de Blancs ont une plus grande probabilité d’avoir des enfants métisses.

[...]


Lire le texte en entier :

PDF - 27.9 ko

Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse pour vous abonner à notre lettre d’infos

La dernière newsletter :

>>> Autres Brésils a besoin de vous !

Réseaux sociaux

PNG - 2.2 ko
PNG - 2 ko

Flux RSS

PNG - 1.4 ko

Abonnez-vous au flux RSS