La favela…mille fois

, par Alexandre Machado Rosa

Tragiquement symboliques, les assassinats du Morro da Providência mettent à nu ce que la République brésilienne a de pire. Les jeunes tués habitaient un morro qui évoque l’épisode de Canudos, et duquel est issu le terme même de favela. Ces événements révèlent la persistance de l’apartheid social – que les médias s’emploient à masquer…

Source : Alexandre Machado Rosa, Le Monde Diplomatique Brasil – 29 juin 2008

Traduction : Caroline Sordia pour Autres Brésils


L’épisode récent du Morro da Providência ravive des blessures anciennes de l’Histoire brésilienne. Non seulement il réaffirme la haine et les préjugés des élites à l’encontre des populations pauvres, mais il expose également la position des grands moyens de communications, qui agissent en véritables porte-voix d’un mouvement qui essaie d’empêcher les politiques publiques ayant pour vocation de diminuer les inégalités sociales ?

Depuis la proclamation de la République, les conservateurs insistent pour désengager l’État de son obligation d’assurer à tous une vie digne. Le Morro da Providência est la plus ancienne favela de la ville de Rio de Janeiro : elle date de 1897, selon les registres historiques. Sa genèse naît de la violence physique et économique, principale expression de l’intolérance et des divergences qui marquent la construction du modèle républicain au Brésil.

Le Morro da Providência a surgi pour abriter les soldats revenant de la Guerre de Canudos, durant laquelle ils avaient occupé une colline appelée Favella, dans l’État de Bahia. À partir de l’association du nom “favela” avec les soldats, la colline gagna le surnom populaire de Morro da Favela.

Le lâche assassinat de trois jeunes à Rio nous force à la réflexion. Les victimes — Marcos Silva, David Florêncio et Wellington Gonzaga — ont été livrées par les militaires aux traficants d’un morro rival. Si elles n’avaient été livrées par des hommes en kaki, leurs noms n’auraient pas été divulgués. Peut-être ne seraient-elles pas même entrées dans les statistiques.

[...]


Lire le texte en entier

PDF - 50.8 ko

Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse pour vous abonner à notre lettre d’infos

La dernière newsletter :

>>> Infolettre n°6 - 2017

Réseaux sociaux

PNG - 2.2 ko
PNG - 2 ko

Flux RSS

PNG - 1.4 ko

Abonnez-vous au flux RSS