Violence et attribution parcimonieuse des terres ont marqué l’ère Lula

 | Par Fabíola Ortiz

Selon le Conseil indianiste missionnaire (CIMI), les huit années de gouvernement de Luiz Inácio Lula da Silva (2003-2011) ont été la période la plus violente des dernières décennies et à peine 88 territoires autochtones ont été homologués.

Alterinfos

Suivez-nous

Newsletter

Abonnez-vous à la Newletter d’Autres Brésils !

Inscrivez vous

Entrez votre adresse mail ci-dessous pour vous abonner à notre lettre d’information.
Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre.

La dernière newsletter

>>> Dernière chance pour nous soutenir !

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS