Une CPMI contre la Réforme agraire

, par João Pedro Stédile

La bourgeoisie agraire brésilienne est vraiment désespérante ! Son pouvoir économique, politique et idéologique dans les médias brésiliens, est si grand, qu’elle devient de plus en plus insolente en même temps qu’aveugle et stupide. Examinons quelques données de la réalité agraire à partir du recensement agricole réalisé par l’IBGE (Instituto Brasileiro de Geografia e Estatistica) en décembre 2006 et publiés récemment.

Source : América Latina en Movimiento (ALAI) - 17/12/2009

Traduction : Monica Sessin pour Autres Brésils


  • Moins de 1% des propriétaires contrôlent 46% de toutes les terres agricoles du pays.
  • Moins de 15 mille exploitants agricoles, propriétaires de surfaces supérieures à 2.500 hectares, possèdent 98 millions d’hectares (soit quatre fois l’étendue de l’Etat de São Paulo).
  • La concentration de terres au Brésil continue à croître. Et à s’internationaliser. Ces dernières années, les entreprises multinationales ont acheté plus de 20 millions d’hectares. Et avec cette terre, l’eau, les minerais, l’éthanol, les usines, le bois et la biodiversité.

[...]

Lire le texte en entier :


Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse mail pour vous abonner à notre lettre d’infos.

Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment en modifiant vos paramètres sur votre compte et à travers le lien de désinscription.

La dernière newsletter :

>>> Esclavage et Quilombos au Brésil : une histoire toujours d’actualité Rencontre autour de la sortie du livre « Quilombos. Communautés d’esclaves insoumis au Brésil ».

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS