Un vieux dilemme pour la gauche : le cas du Brésil

, par Immanuel Wallerstein

À l’occasion du trentième anniversaire de la création du Parti des Travailleurs (PT) au Brésil, le principal titre indépendant de gauche, Brasil de Fato, a publié des entretiens avec quatre grands intellectuels de gauche.

Par Immanuel Wallerstein

Source : Bitácora – 6/04/2010

Traduction : Caroline Sordia pour Autres Brésils


À l’occasion du trentième anniversaire de la création du Parti des Travailleurs (PT) au Brésil, le principal titre indépendant de gauche, Brasil de Fato, a publié des entretiens avec quatre grands intellectuels de gauche.

Les quatre ont été actifs au sein du PT, et font de fait partie de ses fondateurs. Trois d’entre eux ont quitté le PT : l’historien Mauro Lasi a rejoint le Parti communiste brésilien, le sociologue Francisco de Oliveira le parti Socialisme et Liberté, tandis que l’historien Rudá Ricci a choisi la gauche indépendante. Le quatrième, l’historien Valter Poner, demeure au PT et est l’une des figures majeures de son courant de gauche.
Ils ont formulé quatre analyses, étonnamment différentes, de ce que Ricci appelle le vieux dilemme de la gauche brésilienne : comment être populaire et de gauche. Mais cela a bien sûr été, et reste jusqu’à nos jours, le dilemme de la gauche dans le monde entier.

[...]

Lire le texte en entier :


Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse pour vous abonner à notre lettre d’infos

La dernière newsletter :

>>> Info-lettre n°2-2018

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS