Un kilo de minerai ou une vie humaine ? Crime de Brumadinho : 5 ans après

 | Par Florence Poznanski

Triste et terrible anniversaire : celui de la rupture du barrage de déchets miniers de Brumadinho au Brésil, il y a 4 ans. Un écocide comme tant d’autres pourraient encore, malheureusement, avoir lieu !
de : Florence Poznanski

Il fait bon vivre dans les campagnes du Minas Gerais (mines générales), au milieu des prairies verdoyantes où paissent les buffles sous le regard nonchalant des toucans. Sauf que dans cet état au sud-est du Brésil, 3e producteur mondial de fer, on marche parfois sans le savoir sur un barrage de déchets miniers. Prenant la forme d’une colline artificielle, ces barrages accumulent des résidus à l’état boueux emplis de produits toxiques issus des mines voisines.

Rien de bien différent de nos terrils français, direz-vous ? Si, car il existe aujourd’hui des techniques bien plus écologiques qui traitent à sec ces boues pour réduire leur impact environnemental et les rendre plus stables. Mais dans un pays comme le Brésil où la législation ne fait pas le poids devant les enjeux économiques de l’exportation de matières premières, la multinationale brésilienne Vale ne se pose pas ce genre de question qui réduiraient ses profits… ce sont ceux qui luttent pour défendre ses victimes qui les posent à sa place.

Voir en ligne : https://blogs.mediapart.fr/florence...

Agenda

L'équipe d'Autres Brésils est en train de préparer de nouveaux événements... restez attentifs !

Tous les événements

Suivez-nous

Newsletter

Abonnez-vous à la Newletter d’Autres Brésils
>
Entrez votre adresse mail ci-dessous pour vous abonner à notre lettre d’information.
Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre.

La dernière newsletter

>>> Autres Brésils vous remercie chaleureusement !

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS