Un jeune homme noir arrêté pour 10g de marijuana meurt du coronavirus en prison

 | Par Carta Capital

Traduction : Karina Duarte pour Autres Brésils

Un jeune noir de 28 ans, arrêté en 2018 pour avoir sur lui moins de 10g de marijuana, est décédé samedi dernier [04/07/2020] du coronavirus à Manhumirim, dans l’Etat du Minas Gerais.

Lucas Morais da Trindade a été arrêté en 2018 pour possession de drogue. Le jeune homme a été condamné en première instance à 5 ans et 4 mois de prison. La défense de Lucas a alors déposé trois recours d’habeas corpus [1] devant le Tribunal de Justice de l’Etat du Minas Gerais (TJMG), mais ils ont tous été rejetés.

La décision du TJMG va à l’encontre d’une résolution publiée par le Conseil National de Justice (CNJ) sur les arrestations pendant la pandémie. Le texte suggère, entre autres, la réévaluation des arrestations provisoires et préventives qui résultent de délits mineures, en plus d’indiquer que les nouveaux mandats d’arrêt doivent être strictement exceptionnels.

Selon le Secrétariat d’État à la justice et à la sécurité publique (SEJUSP), samedi Lucas s’est évanoui dans sa cellule et a été emmené inconscient pour des soins à l’hôpital Padre Júlio Maria, où il est décédé.

Initialement, les membres de la famille ont été informés que la cause du décès était un arrêt cardiaque, mais sur son certificat de décès figure le résultat positif pour Covid-19.

Certificat de décès de Lucas Morais da Trindade

Selon le CNJ, de mai à juin, il a été observé une augmentation de 800% des cas de covid-19 dans les prisons brésiliennes. L’avocat de Lucas, Felipe de Oliveira Peixoto, a informé que l’appel du jeune homme serait jugé par le TJMJ le 30 du mois en cours. La famille étudie l’engagement de poursuites contre l’État.

Les proches des détenus purgeant une peine dans le système pénitentiaire de Manhumirim exigent la transparence sur la santé des prisonniers après la mort de Lucas.

Selon le SEJUSP, la prison de Manhumirim compte 159 détenus dont la maladie a été confirmée.

Voir en ligne : Jovem negro preso por 10g de maconha morre em presídio por coronavírus

[1L’habeas corpus est un droit fondamental prévu par l’article 5 de la Constitution fédérale brésilienne. Il s’agit d’un moyen d’empêcher ou d’annuler une arrestation arbitraire, effectuée pour des raisons autres que le strict respect de la loi. Ce droit est notamment utilisé afin qu’un individu puisse répondre à son processus en liberté lorsque la prison préventive n’est pas nécessaire ou en absence de motif concret justifiant cette dernière.

Suivez-nous

Newsletter

Abonnez-vous à la Newletter d’Autres Brésil !

Inscrivez vous

Entrez votre adresse mail ci-dessous pour vous abonner à notre lettre d’information.
Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre.

La dernière newsletter

>>> Festival Brésil en Mouvements 2020 : bilan d’une édition exceptionnelle

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS