São Paulo : la cinemateca brasileira en pause forcée

 | Par Chantal Rayes, Libération

Malgré les soutiens internationaux, l’institution, qui détient l’une des plus grandes collections d’images animées d’Amérique latine, est en péril et a été contrainte de licencier son personnel.

Avec Jair Bolsonaro, au pouvoir depuis janvier 2019, la culture au Brésil est devenue un champ de bataille. Voire un champ de ruines. Plus de ministère (supprimé au profit d’un simple secrétariat à la Culture, auquel se sont déjà succédé cinq titulaires en moins de deux ans), des budgets amputés sans pitié, le retour informel de la censure… Et maintenant, la Cinémathèque à l’agonie.

Sous autorité fédérale, mais siégeant à São Paulo depuis sa fondation dans les années 40, la Cinemateca brasileira, mise au pain sec par le gouvernement, s’est récemment vue contrainte de paralyser ses activités. Ses 52 employés ont été licenciés. Son fonds d’archives, l’une des principales collections d’images animées d’Amérique latine (dont une bonne part se compose encore de bobines de nitrate, substance sujette à l’autocombustion), est en péril. Car la vénérable institution n’a même plus de quoi payer sa facture d’électricité… Il a fallu l’intervention d’un élu de São Paulo pour dissuader in extremis le fournisseur d’énergie électrique de lui couper le courant.

[...]

Voir en ligne : Libération : « São Paulo : la cinemateca brasileira en pause forcée »

Photo de couverture : Sala BNDES na Cinemateca, São Paulo, 2018 © Clara Angeleas/MinC

Suivez-nous

Newsletter

Abonnez-vous à la Newletter d’Autres Brésil !

Inscrivez vous

Entrez votre adresse mail ci-dessous pour vous abonner à notre lettre d’information.
Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre.

La dernière newsletter

>>> Festival Brésil en Mouvements 2020 : bilan d’une édition exceptionnelle

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS