Réseau d’Information et de Solidarité avec l’Amérique Latine (RISAL)

, par RISAL

ORIGINE Le projet RISAL est né de l’évolution d’une initiative individuelle. Il s’est appelé successivement Zumbi 500 et RISBAL avant d’adopter définitivement le nom de RISAL pour Réseau d’information et de solidarité avec l’Amérique latine.

STATUT RISAL n’est ni une association, ni une organisation non gouvernementale (ONG), ni un collectif. Il ne reçoit aucun soutien financier et n’a aucun revenu. Tout est basé sur la bonne volonté et l’engagement des gens à informer et exprimer leur solidarité par la diffusion d’informations sur des expériences sociales, des enjeux géostratégiques, des luttes et résistances populaires, des réalités économiques en Amérique latine.

RESEAU Dans les faits, RISAL est un réseau d’activistes de l’information et de traducteurs, pour la plupart non professionnels. Les personnes y contribuant directement ou indirectement proviennent d’horizons et de pays différents. Le site vit au quotidien grâce à ce réseau. Par contre, la gestion éditoriale et administrative du site, quant à elle, ne fonctionne pas (encore) en réseau horizontal. A suivre ...

INFORMATION Les documents, reportages, articles, analyses, interviews publiés sur le site visent à permettre à un public francophone, ne maîtrisant pas l’espagnol (surtout), d’avoir accès à des informations « progressistes », des articles partisans et des analyses rigoureuses sur l’Amérique latine, permettant ainsi au lecteurs et lectrices de ne pas devoir se contenter d’informations « mondaines » et ponctuelles soumises à la dictature de l’actualité et de l’ignorance, comme c’est bien souvent le cas dans les médias européens.

SOLIDARITE Par la diffusion d’informations, RISAL veut contribuer au développement de la solidarité internationale avec les acteurs et actrices se battant en Amérique latine pour une autre société. Pour qu’une telle solidarité se développe, l’information sur des luttes et résistances multiples et la connaissance de réalités sociales, politiques, économiques et culturelles sont nécessaires.

LIGNE EDITORIALE Il n’y pas à proprement parler de ligne éditoriale figée. En reprenant des articles d’autres sites web, en produisant une information originale ou en traduisant des articles, un choix est clairement opéré. Il dépend bien sûr des convictions de chacun, mais aussi des productions dans les médias dits alternatifs. Tout n’est pas publié sur le site mais cela n’empêche nullement qu’une diversité de points de vue soit diffusée.

RISAL n’est pas anarchiste, libertaire, socialiste, communiste, guévariste, trotskiste, écologiste, altermondialiste, souverainiste, autonomiste, castriste, pour la dictature du prolétariat ou pour les multitudes en mouvement, pour la rupture avec le système ou son dépassement graduel, pour ou contre la prise du pouvoir, etc. Il est un peu de tout et diffuse de l’information axée sur les luttes sociales et politiques, populaires et symboliques, pour la mémoire et contre l’impunité, pour plus de justice sociale et davantage de démocratie, contra les violences faites aux femmes et les discriminations, etc. Il diffuse de l’information sur les personnes, hommes et femmes, afro-américains et indigènes, jeunes et vieux, paysans et ouvriers, qui ont décidé de se battre pour « un autre monde ». (très altermondialiste cela !)

SOURCE Les principales sources de RISAL sont des médias alternatifs tels que Znet, Colombia Journal, Rebelion, Venezuelanalisis, Argenpress, Aporrea, La Jornada, A l’Encontre, Le Courrier, Agencia Latinoamericana de Información - ALAI, Econoticias, Counterpunch, La Insignia, le CADTM, Attac, El Correo, DIAL, Noticias Aliadas, Adital, Autres Brésils, le CETRI, Memoria, le Monde Diplomatique, Cuba Solidarity Project, Desde Abajo, Actualidad Colombiana, Punto Final, El Juguete Rabioso, le Centre de recherche sur la mondialisation, etc.

Réseau d’Information et de Solidarité avec l’Amérique Latine (RISAL)

Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse mail pour vous abonner à notre lettre d’infos.

Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre

La dernière newsletter :

>>> Rencontre avec l’ex-candidate à la vice-présidence du Brésil Manuela d’Ávila

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS