Rendez-vous manqué avec le mouvement social brésilien

Deux ans après l’arrivée au pouvoir du président Luiz Inacio « Lula » da Silva, la politique monétariste du gouvernement en a fait la coqueluche des milieux financiers, mais 58 millions de Brésiliens vivent toujours avec moins d’un dollar par jour. Effet boomerang, les élections municipales d’octobre-novembre 2004 ont donné lieu à des résultats mitigés pour le Parti des travailleurs, et deux partis, du centre et de centre gauche, quittent la coalition au pouvoir. LE MONDE DIPLOMATIQUE

Annonces