Rebondissement dans l’affaire Petrobras

 | Par Courrier international

Le chef de file des sénateurs proches du gouvernement de Dilma Rousseff a été arrêté dans le cadre de l’affaire Petrobras. Un coup dur pour le pouvoir.

"Par les temps qui courent, aucun analyste politique au Brésil ne se risquerait à faire des prévisions sur la direction que peut prendre la crise à Brasília", commente, perplexe, El País Brasil.

Un nouvel épisode du scandale Petrobras vient en effet de s’ouvrir avec l’arrestation, mercredi 25 novembre, d’un homme-clé du gouvernement au Sénat brésilien, Delcídio Amaral, ainsi que de son chef de cabinet.

Le sénateur, véritable cheville ouvrière du PT, le parti de la présidente Dilma Rousseff au pouvoir, est accusé d’avoir tenté d’acheter le silence d’un ancien directeur de Petrobras, Nestor Cerveró, en prison pour détournement de fonds depuis janvier 2015 dans le cadre de l’opération Mains propres, baptisée “Lava Jato”, sur Petrobras.

Voir en ligne : Rebondissement dans l’affaire Petrobras

Suivez-nous

Newsletter

Abonnez-vous à la Newletter d’Autres Brésils !

Inscrivez vous

Entrez votre adresse mail ci-dessous pour vous abonner à notre lettre d’information.
Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre.

La dernière newsletter

>>> Dernière chance pour nous soutenir !

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS