Qui a droit à la souveraineté nucléaire ?

, par Breno Altman

En décembre 2009, le président Lula, a posé la question de la légitimité des pays qui détiennent le monopole de la bombe à s’afficher en critiques du gouvernement de Téhéran. Il est même allé plus loin, en posant comme condition minimale à un accord véritable et démocratique, le démantèlement de tous les arsenaux nucléaires. Ce fut la goutte d’eau qui provoqua l’indignation stridente de certains commentateurs.

Source : Adital – 08/12/2009

Traduction : Roger Guilloux et Geni Favre pour Autres Brésils


Le représentant brésilien a mis le doigt sur la plaie. Qui, en effet, dispose de l’autorité morale à déterminer, quels pays sont autorisés à entrer dans le club du nucléaire et quels pays doivent y renoncer ? Par exemple, pourquoi l’Iran devrait accepter d’y renoncer sous la menace alors que qu’Israël mérite d’être traité avec indulgence ? A quelle logique obéit cette discrimination ?

Faisons un retour dans le temps. Le document, qui sert de base institutionnelle à cet arbitrage, est le Traité de Non Prolifération Nucléaire signé en 1968. A cette époque, au paroxysme de la guerre froide, il a rempli sa fonction de conjurer les risques d’un conflit atomique.

[...]

Lire l’article en entier :


Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse mail pour vous abonner à notre lettre d’infos.

Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre

La dernière newsletter :

>>> Brésil en Mouvements 14e édition, du 19 au 23 septembre !

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS