Quand on filme sa propre histoire...

, par Autres Brésils

Pour cette troisième journée, le festival Brésil en Mouvements a choisi des autoportraits de personnes en luttes, avec ce qu’elles ont de poésie, de douleurs, d’espoir et d’explosivité.

Dans un entretien avec Adriane Canan, Autres Brésils revient sur le film Arpilleras Bordando a Resistencia co-réalisé avec l’ensemble du collectif des femmes du Mouvement des personnes atteintes par les barrages. Un film où les personnages ont été choisis par le collectif et où chacune des cinq séquences réaffirme que « les femmes, l’eau et l’énergie ne sont pas des marchandises ».
Le temps fort de cette journée a été la session sur les trans-identités qui démarre avec le court-métrage Tailor, réalisé par Calí dos Anjos. Le film inter-décale et mélange les moyens graphiques pour raconter des morceaux de quotidien de personnes trans.

Puis ce fut l’avant-première internationale de Bixa Travesty, organisée en partenariat avec le festival Chéries Chéris et l’association Acceptess-T. Meilleur documentaire du Berlinale 2018, ce film est une ode étincelante à la liberté d’expression sur fond de funk brésilien. La salle a autant explosé de rire qu’elle a inspiré profondément après chacune des réflexions de Linn da Quebrada. Nous étions nu.es, dans l’intimité de sa perpétuelle transformation, des attentes hétéro-bornées sur son corps et de sa trans-identité qui ne sera jamais capturée par un mot.

Sous l’impact de sa philosophie viscérale et de sa sensibilité éveillée, depuis l’anus dirait Linn, c’est le public qui a apporté le contexte au film. Le Brésil surprend car il est aujourd’hui l’un des pays les plus meurtrier des personnes LGBTI et la montée des idées l’extrême-droite provoque des violents retours en arrière. Mais c’est aussi au Brésil, notamment dans les périphéries et au sein de mouvements sociaux populaires qu’avancent les débats sur l’hétéro-normativité, la résistance aux discriminations et qu’une nouvelle esthétique fait « ir-rue-ption » pour renverser les préjugés.

... on montre que s’aimer et vivre dignement sont des droits humains qui valent de réinventer les luttes politiques au quotidien.

_

Découvrez la bande-annonce de l’édition 2018 !


Até breve ! A equipe d’Autres Brésils !

Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse mail pour vous abonner à notre lettre d’infos.

Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre

La dernière newsletter :

>>> Rencontre avec l’écrivain et militant brésilien Frei Betto

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS