Pays de l’eau par excellence, le Brésil a soif

, par TV5 Monde

Le lit asséché de la réserve à Xerem, au Brésil, le 30 octobre 2015 afp.com - VANDERLEI ALMEIDA

La pancarte « risque de noyade » à l’entrée de l’un des barrages qui approvisionne Rio de Janeiro en eau potable ressemble à une plaisanterie : il n’y a plus la moindre trace d’eau.

La réserve de Saracuruna près de Duque de Caxias, en banlieue nord de Rio, n’est plus qu’une grande extension de sable, de boue et de végétation. Quatre chiens trainent au milieu de quelques bouses de vaches et d’un filet d’eau.

« Cela fait très longtemps qu’il y avait de l’eau ici », dit un agent de sécurité qui marche dans le lit sec de la rivière après avoir donné l’ordre à l’équipe de journalistes de l’AFP de quitter les lieux, lors de sa visite vendredi.

Lire la suite sur : TV5 Monde

Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse mail pour vous abonner à notre lettre d’infos.

Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre

La dernière newsletter :

>>> Appel à financement du festival « Brésil en Mouvements » 2018

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS