Moins d’analphabètes et des pôles d’excellence

, par Jean-Jacques Fontaine

L’universalisation de l’éducation réalisée grâce à des instruments comme la bourse éducation ou la bourse famille, malgré ses lacunes, a tout de même eu des effets positifs : l’analphabétisme a reculé : de 33% en 1970, il est tombé à 10% aujourd’hui. Ce qui fait pourtant 14 millions d’illettrés complets, qui se débrouillent dans l’univers urbain par reconnaissance des signes, comme la couleur des bus pour choisi leur destination.

Vision Brésil

Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse pour vous abonner à notre lettre d’infos

La dernière newsletter :

>>> Info-lettre n°2-2018

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS