Minas Gerais : la mobilisation contre les barrages du bassin d’Urucuia

, par A l’encontre

Entretien avec Débora Firmino conduit par Gabriel Brito et Paulo Silva

Petits paysans du Minais Gerais se rendant à une manifestation contre un barrage

Le Nord-Est brésilien a été historiquement marqué par la lutte pour la terre et pour l’eau qui exprime le combat pour des besoins – et donc des droits fondamentaux – par la population rurale. Le développement de l’agrobusiness, catastrophique aux plans social et environnemental, est à l’origine d’un manque d’eau qui étrangle la vie des collectifs de petits paysans. Dans cet entretien, conduit par les rédacteurs du Correio da Cidadania, ressort une des nombreuses luttes pour un changement, à la racine, des pratiques agricoles dictées par les impératifs de rentabilité des très grands propriétaires. Ce genre de combat s’inscrit aussi dans les mobilisations protéiformes contre « le réchauffement climatique ». Les deux rédacteurs du Correio da Cidadania se sont entretenus avec Débora Firmin, présidente du Comité de défense du bassin de la rivière [1] Urucuia (COMDHRU) qui coordonne la vigilance qui est en cours dans la source du Córrego Barriguda (à 45 km de la localité de Buritis, Etat du Minas Gerais).

Lire la suite sur : A l’encontre

[1Il s’étend sur 400 km, prenant naissance à Raizama et se jetant dans le fleuve San Francisco, l’un des principaux fleuves de l’Amérique du Sud. (Réd. A l’Encontre)

Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse mail pour vous abonner à notre lettre d’infos.

Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre

La dernière newsletter :

>>> Appel à financement du festival « Brésil en Mouvements » 2018

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS