Meu caro amigo [Mon cher ami]

, par Chico Buarque, Francis Hime

Composition : Francis Hime & Chico Buarque (1976)

L’une des chansons les plus connues de Chico Buarque. Une lettre en forme de chanson adressée à Augusto Boal, exilé à ce moment-là.

Augusto Boal est surtout connu pour avoir créé le Théâtre de l’Opprimé, un ensemble conceptuel de techniques qui transforment le spectateur en protagoniste du spectacle, profondément engagé dans la trame de sa propre existence, plus intensément avec les conditionnements socio-économiques de sa situation. Un travail libertaire qui se mondialise non par effet de mode ou par stratégie d’entreprise, mais par la nécessité d’agir dans tous les endroits où l’art puisse encore signifier une libération des amarres de la conscience de l’être sur lui-même et sur sa condition dans le monde.


Meu caro amigo me perdoe, por favor Mon cher ami tu m’excuses s’il te plait
Se eu não lhe faço uma visita Si je ne te rends pas visite
Mas como agora apareceu um portador Mais comme maintenant vient d’apparaître un messager
Mando notícias nessa fita Je t’envoie des nouvelles sur cette bande
Aqui na terra ’tão jogando futebol Ici au pays on joue au football
Tem muito samba, muito choro e rock’n’ roll Il y a beaucoup de samba beaucoup de choro et de rock’n’roll
Uns dias chove, noutros dias bate sol Des jours il pleut, d’autres le soleil cogne
Mas o que eu quero é lhe dizer que a coisa aqui ’tá preta Mais ce que je veux dire c’est que les choses ici vont mal
Muita mutreta pra levar a situação Beaucoup de combines pour supporter la situation
Que a gente vai levando de teimoso e de pirraça Qu’on supporte avec obstination et malice
E a gente vai tomando, que também, sem a cachaça Et qu’on boit beaucoup, aussi, parce que sans la cachaça
Ninguém segura esse rojão Personne ne supporte cette galère
Meu caro amigo eu não pretendo provocar Mon cher ami je ne prétend pas provoquer
Nem atiçar suas saudades Ni ranimer ta nostalgie
Mas acontece que não posso me furtar Mais il se trouve que je ne peux me soustraire
A lhe contar as novidades A te raconter les nouveautés
Aqui na terra ’tão jogando futebol Ici au pays on joue au football
Tem muito samba, muito choro e rock’n’ roll Il y a beaucoup de samba beaucoup de choro et de rock’n’roll
Uns dias chove, noutros dias bate sol Des jours il pleut, d’autres le soleil cogne
Mas o que eu quero é lhe dizer que a coisa aqui ’tá preta Mais ce que je veux dire c’est que les choses ici vont mal
É pirueta pra cavar o ganha-pão Faire des pirouettes pour arracher son gagne-pain
Que a gente vai cavando só de birra, só de sarro Qu’on arrache de têtu, de capricieux
E a gente vai fumando que, também, sem um cigarro Et qu’on fume, aussi, parce que sans la cigarette
Ninguém segura esse rojão Personne ne supporte cette galère
Meu caro amigo eu quis até telefonar Mon cher ami j’ai même voulu téléphoner
Mas a tarifa não tem graça Mais le coût n’a rien d’amusant
Eu ando aflito pra fazer você ficar J’ai une envie folle de te mettre
A par de tudo que se passa Au courant de ce qui se passe
Aqui na terra ’tão jogando futebol Ici au pays on joue au football
Tem muito samba, muito choro e rock’n’ roll Il y a beaucoup de samba, beaucoup de choro et rock’n’roll
Uns dias chove, noutros dias bate sol Des jours il pleut, d’autres le soleil cogne
Mas o que eu quero é lhe dizer que a coisa aqui ’tá preta Mais ce que je veux dire c’est que les choses ici vont mal
Muita careta pra engolir a transação Des tas de grimaces pour avaler tous ces trucs
E a gente tá engolindo cada sapo no caminho Et qu’on avale des couleuvres en chemin
E a gente vai se amando que, também, sem um carinho Et qu’on s’aime, aussi, parce que sans la tendresse
Ninguém segura esse rojão Personne ne supporte cette galère
Meu caro amigo eu bem queria lhe escrever Mon cher ami j’ai bien voulu t’écrire
Mas o correio andou arisco Mais on se fait difficile à la Poste
Se me permitem, vou tentar lhe remeter Si on me le permet je vais te remettre
Notícias frescas nesse disco Des nouvelles fraîches sur ce disque
Aqui na terra ’tão jogando futebol Ici au pays on joue au football
Tem muito samba, muito choro e rock’n’ roll Il y a beaucoup de samba, beaucoup de choro et rock’n’roll
Uns dias chove, noutros dias bate sol Des jours il pleut, d’autres le soleil cogne
Mas o que eu quero é lhe dizer que a coisa aqui ’tá preta Mais ce que je veux dire c’est que les choses ici vont mal
A Marieta manda um beijo para os seus Marieta envoie un bisou aux tiens
Um beijo na família, na Cecília e nas crianças Un bisou à la famille, à Cécile et aux enfants
O Francis aproveita pra também mandar lembranças Francis en profite pour également se rappeler à ton bon souvenir
A todo o pessoal A tout le monde
Adeus Au revoir

(Traduction de Dominique et Vagner du Forum Bossa-Nova)


Interprétation live du duo Chico Buarque - Francis Hime


Interprétation studio de Chico Buarque sur un clip d’un étudiant en design


Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse mail pour vous abonner à notre lettre d’infos.

Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment envoyant un email à l’adresse suivante : sympa@listes.autresbresils.net, en précisant en sujet : unsubscribe infolettre

La dernière newsletter :

>>> Retour sur l’actualité politique et sociale au Brésil

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS