Lycées occupés au Brésil : la lutte a payé !

, par Révolution

Cet article a été écrit le 11 décembre dernier, après la victoire du mouvement lycéen de l’Etat de São Paulo. Depuis, le même Etat régional est de nouveau au centre de l’actualité brésilienne pour sa brutale répression du mouvement appelé « Passe livre » contre la hausse du prix des transports publics. On retrouve au sein de ce mouvement de nombreux jeunes impliqués dans les occupations victorieuses des lycées, ainsi que nos camarades brésiliens d’Esquerda marxista (« Gauche marxiste ») — déjà très actifs au sein du mouvement lycéen dont parle l’article ci-dessous — qui y défendent la convergence de ces luttes autour d’un programme de revendications socialistes. Pour mieux faire connaitre ces idées, nos camarades organisent du 26 au 31 janvier un « campement révolutionnaire » au sein d’une usine occupée, autour de leur campagne nationale : « Transport, santé, éducation : publics, gratuits et pour tous ! A bas la répression ! »

Après trois mois de mobilisations et différentes semaines d’occupations d’établissements scolaires, les lycéens de l’Etat régional de São Paulo au Brésil ont obtenu une première victoire en décembre 2015. Ils ont réussi à rejeter un plan de réorganisation scolaire", présenté par le gouvernement de l’Etat dominé par le PSDB, le parti de la bourgeoisie brésilienne, et dirigé par le Gouverneur Geraldo Alckmin. Ce dernier s’était déjà fait connaître pour avoir réussi à briser la grève des enseignants de son Etat au début de l’année 2015, au moyen notamment d’une puissante répression.

Lire la suite sur : Révolution

Annonces

Suivez Autres Brésils

Newsletter

Inscrivez vous
Entrez votre adresse mail pour vous abonner à notre lettre d’infos.

Vous-pouvez vous désinscrire à tout moment en modifiant vos paramètres sur votre compte et à travers le lien de désinscription.

La dernière newsletter :

>>> Esclavage et Quilombos au Brésil : une histoire toujours d’actualité Rencontre autour de la sortie du livre « Quilombos. Communautés d’esclaves insoumis au Brésil ».

Réseaux sociaux

Flux RSS

Abonnez-vous au flux RSS